Ça aura été la première des EV6 présentées. Et pourtant c’est bel et bien la dernière à arriver sur nos routes : la EV6 GT. Il faut dire qu’il s’agit là surtout d’une vitrine technologique pour la firme coréenne. Une version puissante, qui développe près de 600 chevaux, qui sert surtout à dire à la concurrence, Tesla le premier, que le constructeur ne doit pas être attendu que sur les modèles plus classiques.

D’ailleurs il suffit de regarder les chiffres de ventes de la Kia EV6 depuis sont arrivée en concession il y a quelques mois, pour s’en convaincre : en France, elle a plus que doublé ses objectifs, tandis qu’en Europe aussi elle est bat des records ! Alors cette EV6 GT est-elle bien nécessaire dans la gamme ? A-t-elle ce qu’il faut pour dérouter les clients d’une Tesla Model Y Performance ? Nous avons pu l’essayer sur les routes de Suède et sur circuit, quelques mois avant son arrivée en novembre prochain sur le marché.

Essai Kia EV6 GT (France)

Extérieur : sportivité discrète

La EV6, on connaît déjà depuis un certain temps. La EV6 GT elle ajoute la carte sportive à la berline classique. Mais par petites touches subtiles, rien de trop voyant. Au dessin déjà dynamique de la voiture s’ajoutent sur la GT des boucliers avant et arrière aux accents sportifs, notamment avec des LED et des réfléchisseurs verticaux, et un diffuseur spécifique.

Essai Kia EV6 GT (France)
Essai Kia EV6 GT (France)

Ce qui saute peut-être le plus aux yeux, ce sont ces jantes de 21 pouces (jusqu’à 20 pouces sur une EV6 GT Line de 325 ch) au design agressif, presque tranchant, qui laissent largement apparaître en dessous les étriers de freins peint en Vert Neon. 

Mais c’est à peu près tout niveau modifications car le becquet positionné en haut du hayon et ajouré pour laisser passer l’air est lui déjà de série sur les EV6 plus classiques. Un design extérieur qui reste relativement discret mais qui s’affirme légèrement plus que sur une Tesla Model Y Performance, essentiellement reconnaissable à ses jantes de 21 pouces. 

Essai Kia EV6 GT (France)

Intérieur : Sportive, mais logeable

On ouvre la porte de la Kia EV6 GT, et là le tempérament sportif de la voiture est immédiatement mis en avant par des sièges baquets en suédine du plus bel effet. On retrouve également notre Vert Néon repéré sous les jantes à l’extérieur qui s’affiche ici à la fois sur les passe-poils et les surpiqûres qui courent le long des sièges, mais aussi sur le volant, et sa fameuse touche magique « GT » dont on parlera plus tard.

Essai Kia EV6 GT (France)

Le reste ne se différencie pas non plus vraiment des versions EV6 plus classiques. Et Kia de conserver un intérieur qui fait la part belle aux matériaux durables : pas moins de 111 bouteilles d’eau en plastique recyclées sont utilisées pour réaliser cet habitacle. Si l’EV6 est bien finie et la présentation est résolument moderne, avec des motifs à bandes et le fameux écran incurvé de 12,3 pouces, l’habitacle reste relativement austère. Ce que, la nuit, l’éclairage d’ambiance vient égayer de la couleur que vous le souhaitez. 

Essai Kia EV6 GT (France)
Essai Kia EV6 GT (France)

Dernier mot sur l’habitabilité qui reste, elle, de premier ordre, malgré la vocation sportive de la voiture. Non seulement l’intérieur regorge de rangements, mais l’espace aux places arrière garantit de voyager dans le plus grand des conforts. Le volume de coffre va de 480 litres quand la banquette est en place jusque’à 1260 lorsqu’elle est rabattue. En revanche, le coffre avant sous le capot est vraiment petit, 20 litres, et dont la disposition en deux paliers n’aide pas pour y ranger un câble de recharge.

Essai Kia EV6 GT (France)

Conduite

Près de 600 chevaux

Si à une véritable sportive Kia préfère nous parler de berline Grand Tourisme, ce qui prend effectivement en compte à la fois le confort, l'habitabilité, et la puissance et les performances, jamais nous n'aurions pensé débuter notre essai... par du drift

Pourquoi ? Tout simplement parce que l'EV6 GT a des moteurs à l'avant et à l'arrière et que de fait, il s'agit d'une quatre roues motrices. Alors juste avant d'essayer de faire décrocher l'arrière, refaisons un point sur la fiche technique. Et si le chiffre de 77,4 kWh de capacité de la batterie vous dit quelque chose, l'EV6 de 325 chevaux par exemple, sachez que Kia a revu toute la batterie et les moteurs, pour pouvoir développer les 430 kW, ou 585 chevaux, et 740 Nm de couple. De quoi atteindre 100 km/h en seulement 3,5 secondes, et filer à 260 km/h !

Essai Kia EV6 GT (France)

À titre de comparaison, la Tesla Model Y, avec sa batterie de 75 kWh, revendique un 0 à 100 km/h en 3,7 secondes et 250 km/h en pointe. Avantage donc à l'EV6 GT ! 

Départs canons, et drift !

Mais alors, comment faire partir cette EV6 GT en drift ? Tout simplement en la mettant en mode GT via la commande disposée directement sur le volant, à l'opposé du bouton qui permet de naviguer dans les autres modes de conduite, puis dans les réglages individuels, de désactiver l'ESP. À partir de là, de préférence sur route légèrement mouillée, un gros coup d'accélérateur en tournant le volant, et voilà l'EV6 GT qui ne demande qu'à faire décrocher l'arrière-train. Ok c'est ludique. Ok elle sait le faire. Mais c'est clairement là plus un argument marketing qu'une réelle capacité. 

Essai Kia EV6 GT (France)

Le départ-arrêté qui permet d'atteindre 100 km/h en seulement 3,5 secondes sera peut-être plus souvent utilisé par les propriétaires, en sortie de péage ou au feu rouge face à une sportive "de l'ancien monde". Là encore en mode GT, l'EV6 GT arrache ses plus de deux tonnes du sol avec une facilité déconcertante pour une berline 5 places. Le départ est violent, la voiture crisse à peine des pneus et s'envole dans un souffle d'air jusqu'à atteindre des vitesses prohibées sur nos routes françaises au bout de quelques dizaines de mètres. Et elle en redemande ! 

Sur la route

Pour rester dans la sportivité et dans la démonstration des aptitudes de cette EV6 GT, nous avons également eu notre galop d'essai sur circuit. De quoi sortir les muscles et tenter de ressentir les véritables différences de réglages dans les différents modes. Ce qui, vu les limitations de vitesse pratiquées par la Suède, où se déroule notre essai, était plus difficile à mettre en avant sur route.

KIA_EV6GT-003

L'occasion d'essayer de tenter de faire la différence entre les modes Normal et Sport. Mais si ces modes jouent la réponse des moteurs électriques, le freinage, la direction, la suspension et le contrôle électronique de la stabilité, il faut bien avouer qu'entre les deux, les différences ne nous ont pas sauté aux yeux. Le confort reste très agréable, le roulis contenu, ce que l'on doit au travail des suspension à pilotage électronique. 

Le mode GT quant à lui est à user avec précaution. Pour vos passagers surtout. Car la moindre sollicitation un peu poussée de la pédale de droite enverra s'écraser leur tête dans les appuie-tête. L'accélération est vraiment puissante et l'on comprend mieux d'où viennent les 585 chevaux et 740 Nm de couple. 

Le freinage quant à lui est assuré par disques de 380 mm à l'avant et 360 mm à l'arrière, bien mordants eux aussi, et qui sont aidés par le freinage régénératif, disposant de six niveaux différents (jusqu'à 150 kW de puissance). La fonction i-Pedal, qui permet de s'arrêter sans avoir à toucher aux freins, est bien pratique au quotidien. 

Consommation et recharge

La nouvelle Kia EV6 GT, comme souvent pour les versions les plus puissantes de voitures électriques, n'affiche pas la meilleure autonomie sur le modèle : 424 km en cycle WLTP. Si dans l'absolu ça reste largement suffisant, c'est quand même inférieur à la Tesla Model 3 Performance qui dépasse les 500 km. 

Essai Kia EV6 GT (France)

En revanche, notamment grâce à sa technologie 800 Volts, elle permet de se recharger très vite : Kia annonce 18 minutes en courant continu pour récupérer de 10 à 80 %, avec une vitesse de charge de 239 kW. Ce qui est notamment vrai sur une borne Ionity, dont est partenaire Kia. 

Essai Kia EV6 GT (France)

Et la bonne nouvelle, c'est que la Kia EV6 GT dispose désormais du préconditionnement de la batterie, permettant à cette dernière, quand une station de recharge est sélectionnée dans la navigation, de se mettre à la température idéale afin de se recharger dans des conditions optimales. 

Lors de notre trajet, mêlant ville, route et autoroute, et avec des vitesses autorisées en Suède qui sont légèrement inférieures à celles des routes en France, nous avons relevés une moyenne de 21,1 kWh aux 100 km, ce qui, rapporté à la capacité de la batterie, donne une autonomie de 365 km. Sur autoroute, la consommation est grimpée à 24 kWh/100 km, soit une autonomie déduite de 322 km.

Essai Kia EV6 GT (France)

Conclusion

La Kia EV6 GT, même avec ses presque 600 ch, est effectivement plus une GT qu'une véritable sportive. Une berline capable de performances incroyables, qui impressionneront même le plus réfractaire au passage à l'électrique, mais qui s'apprécient beaucoup plus sur des voyages au long court. Déjà parce qu'elle reste confortable et spacieuse. Mais aussi parce que son autonomie reste intéressante malgré sa puissance, et sa puissance de recharge est parmi les meilleures du marché. 

Si le choix avec la Tesla Model Y Performance tourne en faveur de la coréenne sur les performances pures, l'américaine reprend le dessus concernant son autonomie et son efficience. Et du point de vue du prix ?

Là encore l'avantage pourrait aller à la Tesla qui, à 69 990 €, est 2000 € moins chère que la Kia EV6 GT et ses 72 990 €. Un prix justifié pour autant par un équipement dernier cri et ultra-complet. Alors s'il fallait vraiment en choisir une, la Kia aurait sans doute notre faveur. Déjà en raison de son originalité, de sa définition un peu plus radicale. Et surtout de l'argument massue de Kia : les 7 ans de garantie ou 150 000 km.

KIA EV6 GT

Motorisation Moteur synchrone à aimant permanent
Batterie 77,4 kWh (Lithium-ion polymère)
Puissance 430 kW / 585 chevaux
Couple maximum 740 Nm
Distance en mode électrique Mixter : 424 km / Jusqu'à 546 km en cycle urbain
Type de charge Combo 2 CCS
Temps de charge 18 minutes de 10 à 80 % e DC (jusqu'à 239 kW accepté)
Transmission Mono rapport à réducteur
Type de transmission 4 roues motrices
0-100 km/h 3,5 secondes
Vitesse maximum 260 km/h
Brakes 380 mm à l'avant à 4 pistons / 360 mm à l'arrière
Longueur 4695 mm
Largeur 1890 mm (hors rétroviseurs extérieurs)
Hauteur 1545 mm
Poids 2200 kg
Volume de coffre De 480 à 1260 litres + 20 litres coffre avant
Places 5 places
Economie de carburant Urbaine : 16 kWh/100 km - Mixte : 20,6 kWh/100 km
En vente Premières livraisons en France début 2023
Prix de base 72 990 €