Avec 503 ch, il ne manque pas du tout de puissance. Ce n'est pas pour autant une sportive, ni une routière à cause de son autonomie.

Après les Audi e-tron et e-tron Sportback, le constructeur aux anneaux commercialise les versions S. Ce sont les premières électriques d'Audi à porter ce badge, et comme vous l'aurez deviné, elles sont plus puissantes et plus dynamiques.

Pour cet essai, nous avons pris le volant de l'Audi e-tron S Sportback durant plusieurs jours. Nous nous sommes glissés dans la peau d'un propriétaire et vécus avec cet engin si étrange. Avons-nous aimé cette voiture ? Oui ! Mais...

SOMMAIRE 

  1. Panique à bord
  2. Vive Saint-Ionity
  3. Le point sur notre consommation en électricité
  4. Est-il sportif ?
  5. Bienvenue à bord de votre salon
  6. Les prix

Panique à bord

L'autonomie est un point capital que de nombreux conducteurs redoutent. Tomber en panne à cause d'un réservoir d'essence sec ou d'une batterie vide ne fait jamais plaisir. C'est pourquoi, nous nous sommes dévoués et tentés l'expérience avec un long trajet entre Paris et Lyon. Plus de 450 km à parcourir avec un SUV électrique qui ne devrait pas pouvoir nous emmener à destination sans que l'on soit obligé de recharger. Officiellement, Audi annonce que son e-tron S Sportback a une autonomie en cycle mixte de 348-378 km. Un seul arrêt et donc une seule recharge devrait suffire, en théorie seulement. 

Audi e-tron S Sportback

À notre départ, batterie pleine, notre voiture d'essai nous indique une autonomie de 300 km. Une fois la climatisation et la radio enclenchées, l'autonomie baisse de quelques kilomètres sans même rouler. Avant d'aller plus loin, il est à noter que nous n'avons surtout pas adopté l'éco-conduite. Nous avons roulé normalement, comme si nous étions au volant d'un véhicule thermique.

Une fois sortie des bouchons parisiens, nous voilà sur autoroute en direction de Lyon. D'après le GPS de la voiture, nous devrions effectuer trois arrêts pour recharger. Lors de la première étape, nous avons enquillé 220 km. Il ne nous restait plus qu'une cinquantaine de kilomètres d'autonomie, il fallait donc absolument recharger pour poursuivre le voyage. 

À notre grande surprise, il n'y avait qu'une seule borne de recharge (heureusement qu'elle était disponible)... mais elle était hors-service ! Paniqués, une responsable est venue à notre aide mais comme dans un film d'horreur, nous annonçait  en même temps que cette borne était très lente. Ce n'est pas peu de le dire, après 20 minutes de recharge, nous n'avons récupéré que 15 km d'autonomie. Sidérés, nous avons pris notre courage à deux mains et filés à la seconde étape située à 60 km. 

Vive Saint-Ionity

Nous arrivons au point de recharge de notre second arrêt, et ô miracle, c'est une station Ionity ! Plusieurs bornes sont disponibles et toutes sont fonctionnelles. Nous branchons notre Audi e-tron S Sportback, et Saint-Ionity nous délivre directement une puissance de recharge de 150 kW (puissance maximale acceptée par notre voiture). En seulement 30 min, nous avons retrouvé plus de 80% d'autonomie, alléluia. Cela nous a servi de leçon, car pour le reste du trajet, nous nous sommes branchés sur autoroute que sur des bornes Ionity

Audi e-tron S Sportback
Audi e-tron S Sportback

Sur le chemin du retour (Lyon-Paris) que nous avons effectué quelques jours plus tard, nous avons été étonnés par le nombre de stations Ionity disponibles sur notre trajet, au moins quatre. Comme pour l'aller, nous nous sommes arrêtés trois fois. Chaque arrêt s'est fait dans une station Ionity et n'a pas dépassé 20 minutes (la voiture nous conseillait de nous arrêter une dizaine de minutes). 

Si on additionne les temps d'arrêt, cela représente une heure environ. Cela peut paraître beaucoup, mais n'oubliez pas que le parcours Paris-Lyon dure 5 heures et qu'il est conseillé de s'arrêter au moins 15-20 min toutes les 2 heures. Par expérience et avec un véhicule thermique, nous faisons une pause d'au moins 30 minutes.

Audi e-tron S Sportback

Avec l'Audi e-tron S Sportback, la première pause nous a permis de déguster un café. La seconde à nous restaurer et la dernière pour consulter nos messages et nos réseaux sociaux ainsi que pour rentrer dans Paris avec une autonomie restante de 140 km.  

Sachez que la recharge dans le réseau Ionity est facturée à 0.78 €/min. En vous abonnant au forfait "Transit" à 17,85 €/mois (première année offerte), la recharge Ionity HPC (High-Power-Charging) vous revient à seulement 0.31 €/min. Ainsi, et en considérant que nous avons rechargé un total d'une heure, nous avons dépensé 18,6 € (46,8 € sans abonnement).

Le point sur notre consommation en électricité

L'Audi e-tron S Sportback a une batterie d'une capacité nominale de 90 kWh et d'une capacité réelle de 86,5 kWh. Sur autoroute, et à l'aller, nous avons roulé plusieurs heures à 110 km/h. Notre SUV a consommé 27 kWh/100 km. Sur le chemin du retour, nous avons haussé le rythme pour nous stabiliser à 130 km/h (avec parfois quelques accélérations). Dans ce cas, la consommation a augmenté à 30 kWh/100 km. Il est donc possible de rouler plus ou moins 300 km sur autoroute avec l'Audi e-tron S Sportback. Enfin, en théorie, car en réalité, vous chercherez à vous brancher une fois l'autonomie affichée passe en-dessous de 80 km (effet psychologique). 

Audi e-tron S Sportback
Audi e-tron S Sportback

En quittant les grands axes, la consommation en électricité diminue. En ville, le tableau de bord nous affichait une consommation de 24-25 kWh/100 km. Une fois, nous avons même réussi à descendre en-dessous de 20 kWh/100 km : Comment avons-nous fait ? On n'accélérant jamais de manière brusque et en ne dépassant jamais les 50-60 km/h. Cela n'a pas duré bien longtemps, car l'Audi e-tron S Sportback se veut sportif, ou du moins dynamique, et il fallait bien le vérifier. 

Est-il sportif ?

La fiche technique de l'Audi e-tron S Sportback est alléchante. Il réalise le 0 à 100 km/h en 4.5 secondes grâce à sa puissance de 503 ch et à son couple de 973 Nm. Il est indéniablement très puissant, mais il est handicapé par son poids. Avec 2555 kg à sec sur la balance (dont 750 kg de batterie), l'Audi e-tron S Sportback joue dans la catégorie poids lourd, mais bizarrement, il est très doux et dynamique.

Audi e-tron S Sportback

Avec un couple instantané, il vous colle au fond du siège à chaque accélération mais l'effet est moins marqué qu'à bord d'autres voitures électriques. De plus, ses accélérations deviennent linéaires lorsque la vitesse augmente. Par exemple, à 110 km/h et en mettant le pied au plancher, l'Audi e-tron S Sportback accélère très vite sans vous scotcher. Son freinage est bon, sans être excellent. La pédale devient spongieuse après plusieurs freinages appuyés. 

Audi e-tron S Sportback
Audi e-tron S Sportback

Sur les petites routes, son poids se ressent même s'il est bien aidé par ses quatre roues motrices et directrices. De plus, et comme il dispose de trois moteurs électriques (un à l'avant et deux à l'arrière), la roue extérieure du train arrière tourne plus vite que la roue intérieure grâce à la vectorisation du couple allant jusqu'à 220 Nm entre les deux roues. Certes, cet e-quattro permet de passer les virages à vitesse élevée, mais on ne peut pas dire que ce soit sa vocation première pour tous les points cités. Non, son truc à lui, c'est le luxe, la technologie et le confort

Bienvenue à bord de votre salon

L'Audi e-tron S Sportback nous a épatés par son intérieur ultra-luxueux. Les finitions sont impeccables et les matériaux sont de bonne facture. À son bord, le confort est royal, surtout dans notre modèle d'essai équipé de sièges cuir et d'un toit panoramique. Ces sièges sont chauffants, tout comme le volant, mais attention, l'utilisation de ces équipements vous coûteront quelques kilomètres d'autonomie. 

Audi e-tron S Sportback

Son volant est très agréable au toucher. Il dispose de boutons de part et d'autre pour interagir avec le Virtual Cockpit du tableau de bord et le système d'info-divertissement de l'écran central. Les graphismes sont d'excellente qualité. En revanche, l'écran central mériterait un peu plus de naturel et de fluidité. Une fois, le système MMI (Multi Media Interface) a même beugué avant d'afficher un écran noir. On n'avait donc plus accès aux différentes fonctionnalités, il nous aura fallu réinitialiser le système en appuyant quelques secondes sur le bouton radio. 

Cette Audi est très agréable à conduire, c'est peut-être même l'une des voitures les plus agréables que nous ayons essayées. De cet essai, nous retiendrons sa douceur d'autant plus qu'elle dispose de suspensions pneumatiques qui vous bercent en mode confort. Ajoutez à cela un silence royal - même sur autoroute - et vous vous croirez assis dans le salon du meilleur palace. Cerise sur le gâteau, la conduite assistée (régulateur de vitesse adaptatif et maintien dans la voie) est digne de confiance, on pourrait presque conduire les yeux fermés. 

Audi e-tron S Sportback
Audi e-tron S Sportback
Audi e-tron S Sportback

Avec un volume de chargement de 615 L, il y a suffisamment de place dans le coffre pour embarquer tous vos bagages. Bien qu'il ait la forme d'un SUV coupé, les places arrière ne sont pas exiguës, il y a de la place pour les jambes et la tête. A noter que l'e-tron S Sportback mesure 4,9 m de long pour 1.94 m de large. Il n'est pas pratique pour rouler en ville ou sur des routes étroites, même s'il est bardé de radars et de caméras qui aident à la manœuvre. C'est un gros engin qui occupe l'espace et plaît à beaucoup d'entre vous. 

Audi e-tron S Sportback
Audi e-tron S Sportback

Les prix

L'Audi e-tron S Sportback est facturé à partir de 99'200 €. Il ne bénéficie d'aucun malus ni même de bonus pouvant aller jusqu'à 7000 € pour les véhicules électriques vendus à moins de 45'000 €. La finition "Extended" porte le prix à 112'200 €. Ajoutez à cela comme sur notre modèle d'essai la couleur blanc glacier à 1250 €, les jantes de 21" à 2300 € et la facture s'alourdira de quelques milliers d'euros.

Oui, ce n'est pas donné, mais l'Audi e-tron S Sportback est tout aussi cher que ses homologues thermiques. L'Audi SQ8 de 435 ch est par exemple facturé à partir de 125'500 €. Reste à régler le problème de l'autonomie qui est à nos yeux trop juste pour un véhicule avec lequel on aimerait voyager et parcourir des milliers de kilomètres

Points positifs Points négatifs
Look d'enfer Autonomie restreinte 
Intérieur soigné et luxueux Sensation de lourdeur dans les virages
Douceur et facilité de conduite  Freinage moins efficace après de fortes sollicitations

 

Galerie: Essai Audi e-tron S Sportback

Audi e-tron S Sportback

Puissance 435 ch (503 ch avec le mode boost)
Couple maximum 973 Nm
Batterie Lithium-ion 90 kWh
Distance en mode électrique 348-378 km en cycle mixte (WLTP)
Type de charge AC et DC (jusqu'à 150 kW)
Temps de charge Recharge rapide de 5 à 80% en 30 minutes
Type de transmission Intégrale
0-100 km/h 4.5 secondes
Vitesse maximum 210 km/h
Longueur 4.901 m
Largeur 1.935 m
Hauteur 1.616 m
Poids 2555 kg à sec
Volume de coffre 615 L
Places 5 places
Prix de base 99'200 euros
Prix de la version testée + 112'200 euros