Nous avons pu prendre le volant de la nouvelle berline électrique !

Nous avons eu la chance d'être parmi les premiers médias occidentaux à monter et tester la Xpeng P7. La berline électrique chinoise - qui, pour plus d'une raison, a rendu furieux Elon Musk - a en fait été présentée aux États-Unis à l'occasion de l'introduction en bourse qui a amené la société à Wall Street. Un début en fanfare, avec + 40 % de parts dès ses débuts à Wall Street.

Cette décision a suscité un grand intérêt autour de la marque - derrière laquelle se cachent Xiaomi et Alibaba - et de la berline qui est censée être proposée comme une rivale de la Tesla Model 3. Bien que la P7 soit en réalité plus grande, presque à mi-chemin entre la Model 3 et la Model S, compte tenu des prix, elle sera l'adversaire du best-seller de la firme d'Elon Musk. Mais en sera-t-elle un ennemi redoutable ?

Le look

Pour ce premier contact et essai routier, Xpeng a loué la majeure partie du parking du MetLife Stadium à East Rutherford, New Jersey, à quelques kilomètres à l'ouest de Wall Street (rien n'a été laissé au hasard, si l'on pense à l'introduction en bourse), juste de l'autre côté de l'Hudson.

Galerie: Xpeng P7 Performance

Si la Xpeng P7 présente quelques défauts d'assemblage, dans l'ensemble, pas de quoi affecter le choix d'achat. Au-delà de l'esthétique (la bande LED frontale change de couleur en fonction de la vitesse de charge), la P7 dispose d'un ensemble moderne d'assistance à la conduite, afin de permettre, lorsque cela est possible, une conduite autonome de niveau 3.

La technologie sera définitivement débloquée avec une mise à jour "over the air", comprenez à distance, dès début 2021, lorsque la Chine modifiera certaines règles de circulation sur les routes publiques.

Batterie et autonomie

La Xpeng P7, actuellement vendue uniquement en Chine, est l'électrique ayant la plus grande autonomie parmi les autos produites dans l'ombre de la Grande Muraille. Elle est équipée d'une batterie de 80,87 kWh et avec une valeur de 706 km en cycle NEDC, elle dépasse également de 38 km la Tesla Model 3 qui s'arrête à 668 km selon les données déclarées par le ministère chinois de l'Industrie.

Xpeng P7 sur la piste

Ceci est vrai au moins en ce qui concerne la version à propulsion arrière. La P7 Performance, celle que nous avons pu tester et qui est équipée de quatre roues motrices, devrait pouvoir parcourir environ 630 km avec une seule charge, toujours selon le cycle NEDC. 

Recharge

La Xpeng P7 passe de 30% à 80% de recharge en 28 minutes, du moins selon le constructeur. Cela signifie que vous gagnez 120 km d'autonomie toutes les 10 minutes passées à une borne de charge rapide.

Curieux, de ce point de vue, que la voiture soit équipée de deux portes et de deux branchements, disposées de chaque côté, à la hauteur des ailes avant. L'un est consacré à la charge DC, l'autre à la charge AC.

Dimensions 4,88 x 1,90 x 1,45 mètres
Batterie 80,87 kWh
Autonomie 630 km NEDC
Puissance maxi 430 chevaux
0 à 100 km/h 4,3 secondes
Vitesse maxi 170 km/h
Volant Xpeng P7

Au volant de la Xpeng P7

Pour l'essai, Xpeng a aménagé une piste où il était possible de tester la voiture avec un freinage d'urgence, un slalom, des changements de voie et diverses courbes. Sur la piste, nous avons pu rouler à des vitesses allant jusqu'à 110 km/h et nous avons constaté que la P7 a un très bon comportement dynamique. Elle n'est peut-être pas en tête de la catégorie des berlines sportives, mais elle fait très bonne figure.

En faisant le tour de la piste, il est apparu clairement que la suspension est réglée plus pour le confort que pour la performance. Dans les virages à 70-80 km/h, la voiture avait tendance à s’affaisser un peu. Mais n'oublions pas que les conducteurs chinois préfèrent les amortisseurs souples et que le travail de réglage a logiquement été influencé par les goûts des clients.

Mais une fois que vous avez compris les limites du véhicule, vous découvrez une voiture agréable à conduire et aux réactions progressives et facilement intuitives.

Xpeng P7 Tesla Modèle 3

Les freins, fournis par Brembo, sont excellents, même si en usage intensif l'ABS n'a pas empêché les roues de se bloquer momentanément. Il s'agit probablement d'un problème de logiciel qui peut être facilement résolu par une intervention électronique. À ce propos, la voiture est très moderne : elle est équipée d'un logiciel OTA (mise à jour à distance) pour de nombreux systèmes embarqués.

Elle se conduit à une pédale

En ce qui concerne le freinage régénératif, deux réglages différents peuvent être effectués : le principal est vraiment "intrusif" et permet d'adopter un style de conduite à une seule pédale, sans avoir besoin d'utiliser le frein.

L'arrêt complet du véhicule en utilisant uniquement la puissance du freinage régénératif a posé quelques problèmes pendant l'essai, mais c'était probablement une question de réglages. Nous avons demandé des explications à Xpeng et attendons une réponse de la maison.

Xpeng P7 virage

Un étrange retard de livraison

Le seul inconvénient de la P7 est qu'il y a un léger décalage entre la pression de l'accélérateur et la puissance délivrée. Un dixième de seconde, peut-être plus. C'est étrange de faire ce constat sur une voiture électrique, car avec les voitures à batterie, on a l'habitude d'être collé dans le fond du fauteuil sans attendre.

Xpeng nous a dit que la P7 Performance du test développe environ 430 chevaux et qu'elle peut abattre le 0 à 100 km/h en 4,3 secondes. On pourrait penser que sans le léger retard à l'allumage, elle pourrait descendre à 4 secondes.

Quel prix pour la Xpeng P7 ?

Les livraisons de la P7 ont commencé à la fin du mois de juin. La fourchette de prix va d'un minimum de 229'900 à un maximum de 349'900 yuans. La fourchette, en euros, va de 30'000 à 45'000 € environ. Xpeng a déclaré qu'en juillet, il y avait déjà eu 18'700 livraisons.