C'était dans l’air depuis longtemps, mais maintenant c’est officiel : Fisker a déclaré faillite. Ainsi se termine la brève aventure de la marque américaine, qui ces derniers mois avait désespérément cherché un partenaire (dit Nissan) pour continuer la production du SUV électrique Ocean et donner un nouvel élan à ses projets.

Selon Reuters, Fisker a déposé son bilan au titre de l’Unité 11 dans le Delaware, déclarant des actifs estimés entre 500 et 1 milliard de dollars et des passifs compris entre 100 et 500 millions de dollars. 

Adieu définitif

La spirale négative de Fisker a commencé il y a quelques mois, avec la nouvelle rapportée par le Wall Street Journal, où on parlait de la façon dont la Maison avait embauché des consultants en faillite après les chiffres de vente peu encourageants de l'Ocean

Modello di produzione Fisker Ocean

Fisker Ocean

En effet, moins de la moitié des 10 000 exemplaires produits par le fournisseur autrichien Magna (partenaire historique de Mercedes) auraient été vendus. Sans compter les nombreux problèmes de fiabilité relevés par les propriétaires et les spécialistes dans les différents essais sur route. 

Dans l’ensemble, selon les médias entre avril et mai, Fisker aurait accumulé une dette d’environ 1 milliard de dollars, alors que la marque américaine a tout fait ces dernières semaines pour essayer de la réduire. 

Les réductions désespérées

Tout d’abord, la maison a considérablement réduit les prix de l’Ocean, avec des réductions allant jusqu’à 24000 dollars (22000 euros) sur les modèles haut de gamme. Cette réduction n’a toutefois pas eu les effets escomptés, Fisker s’étant retrouvé à arrêter complètement la production début mai.

En même temps, les fermetures du siège social à Manhattan Beach, en Californie, et du réseau d’assistance sur le territoire américain sont arrivées. Cela a été suivi par la réduction inévitable du personnel (certaines sources internes ont parlé d’une réduction de 15%), tandis que Business Insider a par la suite révélé que la marque ne conservait que les tâches nécessaires aux activités administratives de l’entreprise.

Désormais, la fin semble vraiment très proche.

Galerie: Fisker Ocean