Tesla a publié un rapport intéressant sur la sécurité de ses voitures électriques, basé sur des données collectées au cours du premier trimestre 2024. Le rapport souligne l'importance d'utiliser le Full Self-Driving lors des déplacements.

Selon l'entreprise américaine, en effet, son système d'aide à la conduite réduit drastiquement la probabilité d'avoir un accident. Une affirmation qu'Elon Musk ne cesse de répéter, mais que les autorités américaines, NHTSA en tête, ont souvent remise en cause. Parfois, il faut bien l'admettre, aussi en raison de la trop grande nonchalance avec laquelle les conducteurs s'en remettaient au système.

Le FSD est "8 fois plus sûre"

Pour en revenir à l'étude, Tesla affirme qu'au premier trimestre 2024, selon les données issues de ses voitures électriques et traitées par ses ordinateurs, il y avait un accident pour 12,28 millions de km parcourus avec l'aide active à la conduite.

Pour les conducteurs qui n'utilisent pas l'assistance à la conduite, en revanche, il y a eu un accident tous les 1,54 million de km parcourus. C'est presque huit fois moins.

 

L'entreprise tient à préciser que "la comparaison a également été faite à partir des données les plus récentes de la NHTSA et de la FHWA (National Highway Traffic Safety Administration et Federal Highway Administration), selon lesquelles, en moyenne, un accident de voiture se produit tous les 1,01 million de km environ aux États-Unis.

  • Kilomètres par accident avec assistance active à la conduite : 12,28 millions
  • Kilomètres par accident avec assistance au conducteur désactivée: 1,54 million
  • Kilométrage moyen par accident aux États-Unis: 1,01 million

Une tendance positive

Tesla a également publié un graphique montrant l'historique des accidents avec et sans FSD (ou Autopilot). Bien qu'il y ait des fluctuations notables de 2018 à aujourd'hui, la tendance montre qu'au fil du temps, les km parcourus par accident augmentent, ce qui montre que l'entreprise fait des progrès.

Tesla FSD

Tesla s'est dit très fier de ses résultats. Notamment parce qu'elle a pris en compte les accidents survenus avec une assistance active à la conduite, même ceux dans lesquels elle avait été désactivée moins de cinq secondes avant l'impact.

En outre, Tesla a expliqué que l'accident est également pris en compte dans les cas où aucun système d'aide à la conduite ne peut intervenir pour empêcher l'événement. C'est le cas, par exemple, lorsque vous êtes percuté par l'arrière alors que vous êtes garé à un feu rouge.