Le 1er juin 2024 sera une date historique pour la société chinoise Nio et, peut-être, pour l'ensemble du monde de la voiture électrique. Ce jour-là, le constructeur oriental lancera enfin sa batterie semi-solide de 150 kWh, qui promet plus de 1 000 kilomètres d'autonomie.

Les livraisons devaient commencer il y a deux ans, en 2022, mais le constructeur a depuis été contraint de repousser les plans. Les prototypes de l'accumulateur n'ont été prêts que vers la fin de l'année dernière, lorsque Nio a pu effectuer ses premiers tests sur la berline électrique ET7, parcourant 1 044 km à une vitesse moyenne de 83,9 km/h.

Destinée à la location

Aujourd'hui, la batterie de 150 kWh se prépare à être commercialisée ou plutôt, à être louée. En effet, l'entreprise ne mettra la batterie à la disposition des automobilistes qu'en "location", le prix variant en fonction de la batterie à remplacer : 150 yuans (environ 19 euros) par jour pour les voitures équipées de la version 70-75 kWh et 100 yuans (près de 13 euros) par jour pour celles équipées de la version 100 kWh.

  • 150 yuans (environ 19 euros) par jour pour la version 70-75 kWh
  • 100 yuans (près de 13 euros) par jour pour la version 100 kWh
NIO ET7 intérieur

Intérieur Nio ET7

Densité énergétique maximale

Le remplacement sera possible grâce à la technologie d'échange de modules du fabricant, qui conçoit des packs de batteries de même taille, y compris la batterie semi-solide. Les tarifs montrent que le public cible de Nio sont les automobilistes qui effectuent de longs trajets chaque jour.

Le journal local CarNewsChina poursuit en indiquant que "les acheteurs de voitures Nio ont la possibilité d'acheter uniquement la voiture sans la batterie, puis de louer la batterie dans le cadre d'un contrat BaaS (batterie en tant que service)". Il convient également de mentionner que la batterie a une densité énergétique de 360 Wh/kg, la plus élevée de Chine.