Alors que les rumeurs sur un possible (et difficile) investissement en Italie vont bon train, Tesla continue d'étudier l'Inde pour sa prochaine usine de voitures électriques. Le Financial Times fait le point sur les démarches du constructeur qui prépare une équipe d'experts qui sera envoyée sur le sous-continent d'ici la fin du mois d'avril.

La tâche de l'équipe sera de trouver le meilleur emplacement pour l'usine, qui coûtera 2 à 3 milliards de dollars (soit entre 1,8 et 2,7 milliards d'euros) et sera vraisemblablement construite dans des centres déjà dédiés aux véhicules à quatre roues, comme ceux du Maharashtra, du Gujarat et du Tamil Nadu. Il n'y a toutefois pas de confirmation officielle, Tesla refusant de commenter les rumeurs de la presse internationale.

Berceau de la Model 2

Une fois mise en place, l'usine sera appelée à produire la très attendue Model 2, la voiture électrique de Musk et consorts dont le prix cible est de 25 000 dollars (soit environ 23 065 euros d'après le taux de change actuel). C'est ainsi que deux entités qui se courtisent depuis longtemps vont s'unir.

Elon Musk e Narendra Modi

Les premiers contacts entre le pays et l'entreprise américaine remontent au début de l'année 2021, lorsque New Delhi a proposé des incitations sans précédent pour convaincre l'entreprise d'atterrir sur le sous-continent. Rien ne s'est alors passé, mais les négociations ont rouvert il y a environ un an, aboutissant à une rencontre entre le PDG Elon Musk et le Premier ministre Narendra Modi.

Début des importations

Le mois dernier, en revanche, le gouvernement indien a décidé de réduire les droits de douane sur les importations de véhicules électriques, à condition que le constructeur bénéficiaire s'engage à investir au moins un demi-milliard de dollars dans la production locale dans un délai de trois ans.

Bref, tous les indices nous mènent à cet conclusion, à tel point que, selon l'agence de presse Reuters, l'entreprise a commencé à produire des modèles destinés à l'exportation avec le siège du conducteur à droite à Giga Berlin. Destination : l'Inde. L'objectif est le suivant : profiter des réductions d'impôts.