Les hélicoptères électriques pour le transport à courte distance seront-ils l'avenir de la mobilité ? Il est peut-être trop tôt pour le dire, mais à voir le nombre croissant de start-ups engagées dans cette technologie et les fonds provenant des géants de l'automobile, on peut penser que oui, peut-être qu'un jour nous nous déplacerons de cette manière. 

Le dernier exemple en date est l'achat par Stellantis de 8,3 millions d'actions chez Archer Aviaton, une start-up américaine qui construit un véhicule électrique à décollage et atterrissage verticaux. 

Beaucoup de confiance

La relation entre le groupe dirigé par Carlos Tavares et la jeune entreprise californienne dure depuis des années. La collaboration a débuté en 2020 (avec FCA) tandis que le premier investissement date de 2021. En 2023, Stellantis avait exprimé son intention de produire en exclusivité Midnight, le premier véhicule d'Archer. Le projet prévoit la construction d'une usine de production en Géorgie (États-Unis) qui devrait être achevée fin 2024. L'assemblage de l'eVTOL (véhicule électrique à décollage et atterrissage verticaux) devrait commencer en 2025, à un rythme régulier de 650 unités par an.

<p>Archer Midnight</p>

Archer Midnight

Le cahier des charges du Midnight parle d'un véhicule à 8 hélices d'une capacité d'emport de 454 kg, soit 4 passagers et un pilote, une autonomie de 161 km et la possibilité d'effectuer des trajets aller-retour entre 32 et 80 km, en rechargeant ses batteries en 10 minutes. 

Stellantis n'est pas le seul géant à investir dans Archer : l'Abu Dhabi Investment Office a également décidé de croire en la start-up californienne, avec l'idée de mettre en service les premiers eVTOL dans le pays arabe à partir de 2026.

Galerie: Photo - Archer Midnight eVTOL x Stellantis