Le 27 février, alors que le salon de l'automobile de Genève se déroulait chez nous, Huawei tenait sa Digital Energy Partner Conference à l'autre bout du monde. Un événement annuel au cours duquel le président de la division, Hou Jinlong, présentait les progrès réalisés dans le domaine de la recharge des voitures électriques.

Huawei, qui s'engage depuis des années en faveur de la mobilité zéro émission, a toujours mis l'accent sur deux technologies pour se différencier des constructeurs historiques et gagner des parts de marché : les logiciels liés aux services numériques et à la conduite autonome, et la vitesse de chargement. Concernant ce second aspect, Huawei a présenté une nouveauté vraiment juteuse.

Un kilomètre par seconde

"Historiquement, les vitesses de charge sont trop faibles et l'infrastructure ne dispose pas d'une puissance suffisante pour répondre aux besoins réels des automobilistesmais à mesure que le nombre de véhicules électriques en circulation augmentera d'ici dix ans, le réseau devra s'adapter, tant en termes de nombre de points de charge disponibles qu'en termes de performance". - Hou Jinlong, PDG de Huawei Digital Power Technologies

Le président du géant chinois de l'électronique grand public (et autres) a poursuivi en expliquant que son objectif est de faire en sorte que l'expérience de la recharge soit la même que celle d'une station-service normale. En attendant, il a dévoilé une colonne de 600 kW capable d'augmenter l'autonomie de 1 km par seconde.

Li Mega

Li Mega : cette voiture chinoise gagne 500 km d'autonomie en 11 minutes

Pour l'instant, il est clair que peu de constructeurs peuvent l'exploiter pleinement, mais à l'avenir, NIO, Tesla et Xpeng pourraient sortir des voitures compatibles avec cette puissance. Au total, il s'agirait de pouvoir gagner 120 km d'autonomie en 2 minutes et 300 km d'autonomie en 5 minutes. Théoriquement, ce sont des valeurs proches de celles avec lesquelles on obtiendrait de l'essence dans une voiture thermique.

Comment devenir des champions de la recharge

Outre la puissance record, Huawei a déclaré vouloir investir dans le réseau de recharge afin de construire un écosystème complet. L'idée est de construire des stations dotées de systèmes de stockage d'énergie, de panneaux photovoltaïques pour la production d'énergie verte et de dispositifs d'intégration au réseau qui maximisent les performances.

"Trop souvent, les exploitants de stations de recharge ont été effrayés par les coûts initiaux liés à la construction de stations ultrarapides, mais le coût de l'équipement ne devrait pas être le seul paramètre qui dicte le choix d'un investissement. Si vous investissez dans l'optimisation des processus et que vous garantissez une expérience de charge sûre et efficace, le retour sur votre investissement initial est plus rapide et vous pouvez vous démarquer de la concurrence. C'est ainsi que nous voulons aller de l'avant." - Hou Jinlong, PDG de Huawei Digital Power Technologies

Galerie: Avatr 11 MMW