Xpeng aborde l'année du Dragon avec un projet pour le moins ambitieux. En effet, le constructeur chinois annonce sa future stratégie en déclarant qu'il lancera pas moins de 30 nouveaux modèles, certains nouveaux, d'autres mis à jour, d'ici 2027.

Le PDG de Xpeng, He Xiaopeng, le fait savoir aux employés dans une lettre interne dans laquelle il explique qu'avec cette stratégie, l'entreprise entend aller occuper toutes les niches du marché, y compris celle des voitures zéro émission abordables. C'est le seul moyen de rester en vie alors que la demande ralentit et que la concurrence s'intensifie. 

Une plateforme de nouvelle génération

Xpeng, qui a vu le jour il y a seulement 10 ans, fait partie des fabricants chinois les plus actifs à l'étranger et, après avoir connu une croissance rapide sur son propre marché, a fait ses débuts dans certains pays européens, s'imposant comme l'un des principaux rivaux de NIO et BYD. Tous trois, du moins en Occident, se concentrent sur la commercialisation de voitures à batterie.

Xpeng G9 (2023)

Le Xpeng G9

Selon la lettre de He Xiaopeng, publiée par le média chinois CnEVPost, la nouvelle famille de modèles sera construite sur une nouvelle plateforme qui introduira de nouvelles normes en matière de batterie et de groupe motopropulseur, ainsi que sur le plan logiciel.

Pour soutenir ce plan, l'entreprise investira une somme de près de 500 millions d'euros rien qu'en 2024. Elle servira à développer les Adas et l'intelligence artificielle pour offrir aux conducteurs des modèles à la pointe de la technologie.

Foto - X2, l'auto elettrica volante di Xpeng

Xpeng s'engage également en faveur des voitures électriques volantes

Ceux qui ne s'y conforment pas disparaissent

Xpeng, qui au cours de son histoire a également été confronté à des moments de crise qui l'ont amené à frôler la fermeture, est convaincu que la seule façon de survivre à cette période est d'innover à un rythme rapide. Selon la direction de l'entreprise, 2024 sera une année clé pour la mobilité électrique, et la concurrence féroce entre les constructeurs chinois obligera certains d'entre eux à mettre la clé sous la porte ou à revoir fortement leurs plans.

He Xiaopeng, au contraire, veut créer un écosystème numérique unique intégrant voitures et appareils électroniques (PC et smartphones). C'est précisément avec ce système qu'il tentera de se différencier de la concurrence et de gagner des parts de marché, tant en Chine qu'à l'étranger.

Galerie: XPeng G6 2023