Le Volkswagen ID. Buzz est le premier van entièrement électrique produit en série par le constructeur allemand. C'est un clin d'œil moderne et plutôt cool au tout premier van de VW, l'emblématique Combi, également connu sous le nom de T1.

C'est un van de forme carrée, mignon et dépourvu des émissions polluantes que l'on peut presque sentir rien qu'en pensant à un véhicule d'après-guerre. Mais si on vous disait que l'ID. Buzz n'est pas le premier van électrique de Volkswagen et que le géant allemand de l'automobile s'est même essayé à l'échange de batteries il y a un demi-siècle ?

Le premier véhicule électrique de Volkswagen

Dans les années 1970, le légendaire combi T1 a été retiré du marché en Europe et aux États-Unis, pour être remplacé par le T2, qui s'est imposé comme la solution idéale pour les entreprises allemandes, grandes ou petites. C'est le T2 qui est devenu le tout premier véhicule électrifié de Volkswagen, avec l'aide de Bosch, Siemens et Varta, échange de batteries compris.

L'Elektro Bus est un prototype qui a vu le jour en 1972, fruit des travaux du département de recherche sur l'avenir de VW, créé deux ans plus tôt pour tenter de trouver des sources d'énergie plus durables pour les véhicules commerciaux et les véhicules de tourisme.

Bus électrique Volkswagen T2

Le premier Elektro Bus était un pick-up à cabine simple, tout simplement parce qu'il y avait assez de place pour l'énorme batterie plomb-acide de 850 kg et le moteur à courant continu arrière sous la surface de chargement.

Ce moteur électrique, initialement construit par Bosch puis par Siemens, avait une puissance continue de 16 kilowatts (22 chevaux), mais une puissance maximale de 32 kW (44 chevaux) pouvait être délivrée pour de courtes rafales.

Bus électrique Volkswagen T2

Mais avec près de 900 kg provenant des batteries, le T2 Electro Bus était loin des VE d'aujourd'hui en termes de performances, la documentation d'époque mentionnant une vitesse de pointe de 75 km/h et un temps de 0 à 50 km/h de 12,5 secondes.

Tout au long des années 1970, Volkswagen a construit 120 T2 électriques, aussi bien des camionnettes que des fourgonnettes, et la plupart d'entre elles ont été utilisées en Allemagne de l'Ouest par des compagnies d'électricité ou des agences de recherche gouvernementales. 

Bus électrique Volkswagen T2

Vers la fin de la production limitée, la puissance de la camionnette électrique a légèrement augmenté pour atteindre 23 ch en continu et 45 ch en pointe, tandis que la vitesse de pointe a été ramenée à 70 km/h.

En ce qui concerne l'autonomie, il a été estimé que le T2 Elektro Bus pouvait parcourir entre 50 et 100 km avec une charge complète, ce qui est adéquat pour la conduite en ville mais loin d'être suffisant pour les longues distances.

Mais c'est là que les choses deviennent intéressantes, car le premier véhicule électrique de VW avait deux atouts dans sa manche. Tout d'abord, il disposait d'un système de récupération d'énergie utilisé pour stocker l'énergie cinétique lors du freinage.

Deuxièmement, l'ensemble de la batterie fabriquée par Varta pouvait être remplacé en quelques minutes grâce à un système spécial de tapis roulant qui permettait de retirer la batterie épuisée et d'en introduire une nouvelle, fraîchement chargée. C'était des décennies avant que des entreprises comme Nio, Gogoro et Ample n'existent.

La production du Volkswagen T2 Elektro s'est arrêtée au début des années 1980, lorsqu'il est devenu évident que la technologie des batteries avait encore beaucoup de chemin à parcourir avant de devenir une alternative viable à l'essence. En 2024, l'ID. Buzz est disponible et constitue un excellent exemple du chemin parcouru par les VE.