Dans sa déclaration financière pour 2023, Volvo Cars, constructeur automobile suédois, a annoncé qu'il cesserait de financer la marque tout électrique Polestar. Décrivant cette décision comme une "phase de transformation décisive", Volvo prévoit de réaffecter les fonds de Polestar à ses propres projets.

Volvo et Polestar sont toutes deux des filiales du groupe chinois Zhejiang Geely Holding. Selon le nouvel accord, Volvo va transférer une portion de ses parts dans Polestar (à hauteur de 48%) à la société mère Geely, qui deviendra un nouvel actionnaire "important" de Polestar. Geely a promis de fournir "un soutien opérationnel et financier complet à Polestar" à l'avenir. Il convient de noter que la participation de 79% de Geely n'est pas affectée par cette évolution.

Cette décision fait suite à une augmentation de 43% des bénéfices de Volvo en 2023, un record en 97 ans d'histoire, selon l'entreprise. En 2023, Volvo a vendu 113 419 véhicules électriques à batterie (BEV) dans le monde, soit une augmentation de 70% par rapport à 2022.

Cependant, l'année 2023 de Polestar a été quelque peu différente. La marque a eu du mal à atteindre ses objectifs, avec 54 600 ventes sur l'année au lieu des 60 000 à 70 000 ventes fixées, et a même annoncé qu'elle licenciait 15% de sa main-d'œuvre afin de réduire les coûts. Malgré ces revers, Polestar a déclaré que les lancements du SUV électrique Polestar 3 et du coupé Polestar 4 étaient imminents.

Si Volvo ne financera plus Polestar à l'avenir, les deux marques poursuivront leur collaboration dans d'autres domaines. Jim Rowan, PDG de Volvo Cars AB, a ainsi déclaré :

"L'étroite collaboration opérationnelle entre Volvo Cars et Polestar dans les domaines de la R&D, de la fabrication, de l'après-vente et du commerce continuera à profiter aux deux entreprises."

Le constructeur suédois est également optimiste quant à ses perspectives pour 2024, déclarant qu'il s'attend à un taux de croissance annuel de ses ventes plus élevé en 2024 qu'en 2023.