Sur un marché où de plus en plus de voitures électriques utilisent des batteries lithium-fer-phosphate (LFP), Nissan a décidé de fabriquer les siennes. L'objectif est clair : être plus indépendant sur une technologie qui lui permettrait d'abaisser le prix de ses voitures zéro émission de 20 à 30%.

En bref, Nissan veut devenir un concurrent direct de BYD. L'entreprise chinoise, qui a débuté comme fabricant de batteries, utilise également l'avantage de tout faire en interne pour alimenter une croissance qui l'amènera probablement à devenir le premier constructeur mondial de voitures électriques en 2024, dépassant même Tesla.

À partir de 2026

En regardant les chiffres de 2023, BYD a dépassé Nissan en termes de ventes globales (pas seulement de véhicules électriques). Le constructeur japonais passe donc à la contre-attaque en prévoyant de construire des batteries LFP en interne dans son usine de Yokohama.

Nissan Ariya

La Nissan Ariya, nouveau concept de voiture électrique qui partage sa base avec la Renault Mégane électrique

Selon les informations du média japonais Nikkei, Nissan sera prêt à commercialiser des voitures électriques équipées de ses propres batteries lithium-fer-phosphate en 2026. Elles seront d'abord utilisées sur des modèles réservés aux marchés émergents, mais l'intention est d'étendre cette solution technique à l'échelle mondiale.

Une technologie aux mains de la Chine

Selon les données communiquées par la China Automotive Battery Industry Innovation Alliance, les batteries LFP sont principalement produites par des entreprises chinoises. BYD domine le marché avec une part de 41,1% et CATL suit de près avec 33,9%.

Batterie BYD Blade

La batterie Blade de BYD

En plus d'utiliser des batteries LFP dans ses propres véhicules, BYD les vend à d'autres constructeurs et c'est ainsi qu'elle a obtenu les résultats monstrueux mentionnés ci-dessus. Sa batterie Blade a même séduit Mercedes et Tesla, son principal concurrent sur le front du zéro émission.

On ne sait pas encore si les batteries LFP de Nissan seront vendues à d'autres constructeurs ou si elles seront exclusivement destinées à un "usage interne". Connaissant la relation privilégiée avec Renault et Mitsubishi dans le cadre de ce qui est communément appelé la Grande Alliance, il est probable qu'il y aura un partage au moins avec ces autres groupes, mais il est trop tôt pour dire comment et quand cela se produira.

Galerie: Essai Nissan Ariya (2022)