Ce week-end aura lieu la première manche du Championnat du monde de Formule E, à Mexico, et pour Porsche, cette saison doit être celle du succès. Après une campagne 2022/2023 qui s’est avérée être la meilleure de l’équipe depuis son arrivée en saison 6 (avec 4 victoires), l’écurie allemande repart sur de bonnes bases avec son duo de pilotes inchangé, à savoir Pascal Wehrlein (4e du dernier championnat) et António Félix da Costa (9e).

Mais surtout, les deux monoplaces de l’équipe d’usine seront accompagnées par un duo de Porsche 99X Electric supplémentaire sous la houlette de l’écurie cliente Porsche Andretti qui aligne le champion du monde en titre Jake Dennis et le français Norman Nato (10e en saison 9). Cela en fait tout de même de sacrés rivaux.

 

L’optimisme est de mise

Florian Modlinger, Directeur Factory Motorsport Formula E, s’est dit satisfait d’avoir vu Porsche se battre pour le titre, la saison dernière, et souhaite accéder au dernier pallier. Mais pour cela, il faudra régler les derniers défauts :

"Suite aux derniers tests, nous nous dirigeons vers le Mexique très bien préparés, où nous alignons quatre Porsche 99X Electric pour la saison à venir. Au cours des dernières mois, nous avons travaillé très dur sur nos performances en qualifications qui n’ont pas toujours été satisfaisantes lors de la saison 9. Je suis convaincu que nous avons réussi des progrès considérables dans ce domaine. Un autre objectif de notre préparation était l'optimisation logicielle de l'ensemble du package. Nous entamons la saison 10 avec une équipe presque inchangée et nous nous attendons à une grille équilibrée avec des concurrents très forts, y compris notre équipe client Andretti Formula E. L'objectif de Porsche est d'être compétitif avec les quatre voitures Porsche 99X Electric dès le départ. Nous voulons gagner des courses et se battre pour le titre de champion du monde jusqu’au bout."

Du côtés des pilotes, Pascal Wehrlein espère tirer son épingle du jeu dès la manche d’ouverture, sur une piste qu’il estime être favorable à l’écurie TAG Heuer Porsche Formula E :

"Cette course démarre la saison sur une très bonne note. La piste de Mexico est spectaculaire et les fans créent une ambiance électrique. C’est un circuit qui a toujours été bon pour nous. Les conditions sont délicates car l'air est plus rare à cette altitude, ce qui représente un effort supplémentaire. L’appui dans les virages rapides et au freinage n’est pas non plus aussi élevé mais notre équipe est très bien placée pour la saison à venir. Nous avons utilisé le temps de préparation de manière intensive et nous nous sommes améliorés dans tous les domaines. Nous avions une voiture très solide lors de la saison 9, mais nous n'avons pas toujours tout réussi en qualifications. Nous devons faire mieux cette fois et je suis certain que nous y parviendrons."

Rendez-vous donc le 13 janvier pour vérifier si les dires de Porsche seront vrais mais quoi qu’il en soit, l’écurie allemande aura fort à faire pour aller chercher les derniers dixièmes qui lui manque. Ce sera en tout cas la plus longue saison de Formule E jusqu’à présent puisque 16 courses composeront cette la saison 10 du Championnat du Monde.