Smart a été l'un des premiers constructeurs automobiles à s'attaquer à la transition écologique en passant à une gamme entièrement zéro émission dès 2020. Un record pour une marque qui a débuté avec des modèles équipés d'un moteur à combustion interne.

Même la fortwo, best-seller historique, est devenue uniquement électrique il y a quatre ans, avec un look remis au goût du jour et l'ajout du nom EQ qui, comme chez Mercedes, signifie "intelligence électrique".

Entre passé et futur

Le passage à l'électrique des modèles historiques fortwo et forfour (ce dernier a définitivement quitté la scène) n'était que la première étape de la nouvelle stratégie d'une marque qui s'est profondément réorganisée, devenant une joint-venture entre Mercedes et Geely et commençant à produire de nouveaux concepts tels que les #1 et #3.

smart #1 Pulse

smart #1 : un SUV électrique conçu par Mercedes et construit par Geely

Mais smart, en France et ailleurs, reste synonyme de citadine biplace à la taille réduite et à la capacité inégalée de s'extirper de la circulation la plus chaotique. La fortwo est pour nous presque un symbole. Il y a des villes où la fortwo est le seul choix en matière d'automobile, en raison de sa capacité à se garer n'importe où et à garantir l'agilité nécessaire pour surmonter les embouteillages et les obstacles de toutes sortes.

La smart fortwo est plus qu'une voiture. Elle fait partie d'un style de vie. À tel point qu'il n'est pas exagéré de dire que de nombreux conducteurs sont passés à la voiture électrique pour ne pas y renoncer. Mais à quoi ressemble la version électrique de cette super-compacte commercialisée depuis 1998 ?

Un lien de parenté avec la Twingo

Tout le monde ne se souvient pas que la smart fortwo a été précédée par deux concepts, dont l'un, l'Eco Sprinter, était électrique. Preuve que, dès la fin des années 1990, quelqu'un avait compris que la mobilité du futur, notamment en milieu urbain, pourrait être alimentée par des batteries.

Il a fallu attendre près de vingt ans pour voir une fortwo électrique. La version EQ est basée sur la troisième génération (W453), qui est arrivée sur le marché en 2014. Fruit d'une synergie avec Renault, elle partage environ 70% des composants avec la Twingo à moteur arrière (c'est pourquoi la Twingo a également été déclinée en une variante à batterie).

égaliseur intelligent pour deux e forfour

La gamme électrique smart développée en collaboration avec Renault comprend la berline et le cabriolet fortwo ainsi que la forfour

La fortwo reste fidèle à elle-même dans son look et son agencement. Avec ses 2,69 mètres de long et son 1,66 mètre de large, la fortwo électrique se distingue par ses dimensions, ses proportions et son apparence, qui ne renoncent pas à un certain nombre d'éléments qui caractérisent le modèle depuis sa création, en particulier la structure tridion.

Celle-ci est constituée d'un alliage d'acier particulièrement résistant et garantit des normes de sécurité élevées, même si la carrosserie de la voiture est vraiment minuscule. Il faut cependant reconnaître qu'elle renferme un habitacle très confortable, dans lequel l'espace pour la tête et les jambes des deux occupants est plus important que ce que l'on pourrait imaginer.

  • Longueur : 2,69 mètres
  • Largeur : 1,66 mètre
  • Hauteur : 1,56 mètre
  • Empattement : 1,87 mètre
  • Poids à vide : 1 010 kg
  • Coffre : 260 litres

Batterie et autonomie

Sous le plancher de la smart EQ fortwo se trouve une batterie lithium-ion composée de trois modules de 32 cellules chacun (96 au total). Elle a une capacité totale de 17,6 kWh et est garantie pendant huit ans ou 100 000 km. Elle alimente un moteur synchrone à excitation séparée situé à l'arrière, à l'emplacement de l'ancien moteur à essence à trois cylindres. Il délivre une puissance de 82 ch et un couple de 160 Nm.

smart EQ Fortwo

La smart EQ fortwo se recharge avec une puissance allant jusqu'à 22 kW

La voiture, conçue pour un usage strictement urbain, revendique une autonomie de 135 km, mais en dehors de la ville, elle peut difficilement garantir un tel kilométrage.

La smart fortwo n'est pas un foudre de guerre en matière de recharge. La voiture n'est compatible qu'avec le courant alternatif et, connectée à une station de recharge publique, elle peut charger à 22 kW. Une valeur qui garantit néanmoins un plein d'énergie en une heure environ (voire moins), compte tenu de la capacité de la batterie.

  • Batterie : 17,6 kWh
  • Autonomie : 135 km
  • Recharge : 22 kW
  • Puissance max : 82 CV
  • Couple max : 160 Nm
  • Vitesse max : 130 km/h
  • 0 à 60 km/h : 4,9 secondes
  • 0 à 100 km/h : 11,5 secondes

Galerie: smart EQ fortwo, la prova