La voiture électrique est connue pour souffrir des températures hivernales. Plus il fait froid, plus elle perd en efficacité, comme pour tous les appareils électroniques alimentés par batterie. C'est précisément cette dernière qui souffre le plus, ce qui a pour conséquence de réduire l'autonomie. En bref, avec la même quantité d'énergie, vous parcourez moins de kilomètres en hiver avant de devoir vous arrêter et recharger.

Il y a plusieurs raisons à cela. Principalement, la perte d'efficacité est due au fait qu'une partie de l'énergie n'est pas utilisée pour le déplacement proprement dit, mais sert à amener le groupe motopropulseur à des températures de fonctionnement correctes et à chauffer l'habitacle

Il n'y a pas d'échappatoire possible. Cependant, il existe un certain nombre d'astuces qui, si elles sont adoptées, peuvent réduire considérablement ces pertes. Voici donc une série de conseils pour passer l'hiver au volant d'une voiture électrique en toute sérénité.

Réchauffer la voiture avant de l'utiliser

Le premier conseil pour améliorer l'autonomie d'une voiture à batterie lorsque les températures sont proches de zéro (voire inférieures) doit être mis en œuvre avant même de démarrer la voiture.

En hiver, il est très utile de garer la voiture dans un garage ou, si elle est laissée à l'extérieur, de la recouvrir d'une housse thermique. De cette façon, elle se refroidira moins la nuit et prendra donc moins de temps (et d'énergie) pour se réchauffer.

La Rimac Nevera nei test in Svezia

La Rimac Nevera en test hivernal en Suède

De nombreuses personnes conseillent de ne jamais descendre en dessous de 20% de charge par temps froid (et ce conseil est généralement valable), précisément pour préserver la santé de la batterie et lui donner une chance de se réchauffer après un gel prolongé.

Sur les modèles dotés de cette fonction, il est donc judicieux de régler le préchauffage de la batterie et de l'habitacle. Cette opération peut être effectuée à distance via l'application de votre smartphone et vous permet ainsi de commencer votre voyage avec les bonnes températures.

Pompe à chaleur, oui

Si vous vivez dans des régions montagneuses ou dans des endroits où le climat est rude pendant plusieurs mois de l'année, le conseil est d'acheter une voiture électrique équipée d'une pompe à chaleur. Il s'agit du système de chauffage le plus efficace du marché, qui permet de canaliser une partie de la chaleur produite par le groupe motopropulseur pendant l'utilisation pour chauffer l'habitacle, avec des économies d'énergie évidentes par rapport au système de climatisation.

Foto - Cupra Born e Cupra Formentor VZ5, prova sulla neve

Essai sur neige de la Cupra Born

Mais ce n'est pas tout. Indépendamment de la présence ou de l'absence de ce dispositif, il est toujours conseillé, une fois que la température souhaitée à l'intérieur de la voiture est atteinte, de baisser l'air conditionné et de profiter du chauffage des sièges, le cas échéant. Vous aurez ainsi la même sensation de bien-être à bord tout en consommant moins.

Planifier avec soin

Le troisième conseil concerne les longs trajets. Lorsqu'on entreprend un voyage avec une voiture électrique, il est toujours bon de planifier à l'avance l'itinéraire, de choisir la meilleure route pour arriver à destination et de programmer soigneusement les arrêts aux stations de recharge.

Cette pratique est encore plus utile lorsqu'il s'agit d'un long voyage en hiver. Si vous devez vous arrêter à mi-chemin pour faire le plein d'électrons, vous devez tenir compte du fait que les temps de charge seront généralement plus longs que d'habitude. En moyenne, 30 à 60 minutes, selon la capacité de la batterie et le type de station de recharge.

Tesla Model 3 con cingoli di neve

Une Tesla Model 3 extrême : des chenilles à la place des roues

Les bons pneus

Si vous vivez dans des endroits où il fait froid pendant longtemps, il est alors conseillé d'adopter des pneus d'hiver spécifiques au lieu des pneus toutes saisons plus polyvalents en hiver. En effet, un pneu conçu pour mieux affronter les surfaces enneigées ne rend pas seulement la conduite plus sûre, mais améliore également l'efficacité de la conduite.

Enfin, toujours à propos des pneus, il est bon de vérifier régulièrement leur pression : un gonflage optimal réduit le frottement avec l'asphalte et améliore encore le kilométrage.

Prudence et écologie

Enfin, un conseil général. En hiver, vous pouvez envisager de passer en mode Eco pour la conduite quotidienne. Non seulement parce qu'il gère mieux la consommation d'énergie du groupe motopropulseur et des accessoires, mais aussi parce qu'il permet d'exploiter un couple plus docile : la voiture sera moins vive, d'accord, mais en plus de réduire les risques de dérapages divers, d'augmenter la sécurité, il permettra aussi de consommer moins.