Voiture électrique rime avec efficacité. Efficacité dans la gestion de l'énergie, efficacité dans la motorisation, mais aussi efficacité aérodynamique. Avec la transition énergétique en cours, les voitures changent non seulement de motorisation, mais aussi de forme, optant pour des designs épurés, des poignées de porte affleurantes et des carrosseries qui, de manière générale, cherchent à réduire la traînée et les frottements de l'air de toutes les manières possibles.

Ainsi, à côté de tant de SUV, apparaissent autant de berlines, dignes membres d'une catégorie qui, en ce qui concerne les moteurs thermiques, compte de moins en moins de représentants.

Mais avec la voiture électrique, surtout depuis quelques mois, on assiste aussi au curieux retour du monospace. Voitures spacieuses par excellence, grandes à l'extérieur et très grandes à l'intérieur. Presque un non-sens, mais qui pourrait avoir une certaine logique. Selon certains, en effet, il y a une raison plus que valable derrière ce renouveau.

L'attente de la conduite autonome

La raison pour laquelle de nombreux constructeurs automobiles se sont remis à concevoir ce que l'on appelle en Amérique des "véhicules polyvalents" est liée aux progrès réalisés dans le domaine de la conduite autonome. C'est du moins ce qu'affirment certains experts du secteur. Et la logique derrière cette décision est facile à comprendre.

VW id.Buzz AD

Le concept ID.Buzz avec conduite entièrement autonome

Dans de nombreuses régions du monde, la conduite autonome est plus avancée qu'en Europe. Aux États-Unis, comme en Chine, la loi autorise le service de robotaxi. Bien qu'ils soient limités en termes d'itinéraires et de types de courses, les taxis sans chauffeur sont une réalité de plus en plus répandue dans certaines villes du monde.

Et dans un monde où la mobilité partagée et d'autres formes innovantes de transport gagnent du terrain, disposer d'un monospace pouvant accueillir 6, 7 ou même 9 passagers rendra le service plus rentable.

Volvo EM90

  • Longueur: 5,2 mètres
  • Batterie: 116 kWh
  • Autonomie: 738 km
Volvo EM90 (2024) : L'extérieur

Le premier monospace fabriqué par Volvo ne pouvait que commencer cette liste, puisqu'il vient d'être lancé sur le marché. Il peut accueillir six personnes dans une configuration "2+2+2", les passagers de la deuxième rangée bénéficiant d'une paire de sièges massants avec ventilation et chauffage individuels, ainsi que de tables basses et de porte-gobelets intégrés.

En termes de sécurité, le Volvo EM90 est équipé d'un ensemble de capteurs à 360° avec des caméras de vision surround haute définition, un radar à ondes millimétriques et plusieurs radars à ultrasons. La voiture bénéficie d'une "isolation acoustique de premier ordre et d'une technologie d'annulation des bruits de la route".

Volvo EM90 (2024) : L'extérieur
Volvo EM 90 (2024)

Elle est équipée d'une suspension pneumatique à double chambre et de pneus silencieux, conformément à l'objectif de Volvo de porter le silence des voitures électriques à un niveau supérieur. En bref, il s'agit presque d'un concept de salon sur roues qui correspondra parfaitement au concept de conduite autonome de niveau 5.

Volkswagen ID.Buzz

  • Longueur: 4,7 mètres
  • Batterie: 82 kWh
  • Autonomie: 421 km
VW ID. Buzz

VW ID. Buzz

En parlant de retour aux monospaces, nous ne pouvons pas ne pas mentionner le Volkswagen ID. Buzz, véritable hommage au légendaire Bulli (Combi). Disponible en deux variantes de carrosserie, il peut accueillir jusqu'à sept personnes et dispose d'une capacité de chargement de 2 469 litres.

VW ID. Buzz
VW ID. Buzz

En 2024, il sera également disponible en version à transmission intégrale (GTX) avec 339 ch. Toujours dans l'optique de divertir les invités à bord, l'ID.Buzz dispose d'un nouvel affichage tête haute, d'un système multimédia de nouvelle génération, d'une fonction de stationnement à distance via smartphone et d'un toit panoramique high-tech avec verre "intelligent" (il peut passer de transparent à opaque et inversement à l'aide du curseur tactile ou de l'assistant vocal). 

Denza D9

  • Longueur: 5,25 mètres
  • Batterie: 103 kWh
  • Autonomie: 620 kilomètres
Denza D9

Denza D9

Denza est la marque de luxe du chinois BYD et le D9 est développé en collaboration avec Mercedes. Il vise à s'imposer comme un monospace de luxe basé sur la plateforme 3.0 du constructeur chinois, avec une longueur de 5,25 mètres et une configuration à quatre ou sept places. La version électrique est équipée d'une batterie lithium-fer-phosphate (LFP) d'une capacité généreuse de 103 kWh, lui permettant de parcourir jusqu'à 620 km en une seule charge. Elle peut également bénéficier d'une charge de pointe de 166 kW, ce qui lui permet de recharger environ 230 km en seulement 15 minutes.

Denza D9
Denza D9

En ce qui concerne l'intérieur, le Denza D9 dispose de sièges individuels sur les deux premières rangées tandis que les passagers arrière partagent un confortable canapé. L'équipement comprend également des écrans de 10,25 pouces et de 15,6 pouces pour l'information et le divertissement à bord, ainsi qu'un affichage tête haute sophistiqué. Quatre autres écrans sont réservés aux passagers de la deuxième rangée, qui peuvent profiter de la commodité du chargement sans fil, disponible pour chaque occupant.

Xpeng X9

  • Longueur: 5,2 mètres
  • Batterie: 84,5 ou 101,5 kWh
  • Autonomie: 702 km
Xpeng X9

Le Xpeng X9 est basée sur la plateforme Sepa 2.0 du constructeur chinois, qui dispose d'une architecture de 800 volts.

Le X9 sera proposé en plusieurs variantes : l'une dispose d'un moteur électrique de 320 ch associé à une batterie LFP de 84,5 kWh ou à une batterie NMC (nickel-manganèse-cobalt) de 101,5 kWh, l'autre, proposée uniquement avec l'accumulateur le plus grand, dispose de deux moteurs électriques pour un total de 503 ch.

Le Xpeng X9 peut accueillir jusqu'à sept occupants et, pour plus d'agilité, peut bénéficier d'un essieu arrière directeur. 

Toyota Kayoibako

  • Longueur: 3,9 mètres
  • Batterie: 40-50 kWh
  • Autonomie: 321 kilomètres
Toyota Kayoibako

"Kayoibako", terme japonais issu de l'univers des conteneurs maritimes et désignant des conteneurs configurables pouvant accueillir des inserts modifiables, est le nom choisi par Toyota pour ce modèle de fourgon compact en forme de cube, troisième concept du constructeur japonais présenté au Japan Mobility Show 2023.

Et c'est justement sur la praticité, la facilité d'utilisation et d'entretien, le prix bas (environ 20 000 euros) et surtout la modularité que Toyota a voulu baser le véhicule. En effet, grâce à la conception modulaire de la plateforme et au logiciel personnalisable, la camionnette électrique peut également être utilisée comme magasin sur roues, avec des étagères pour présenter les produits, comme minibus (en installant des sièges supplémentaires) ou comme véhicule à usage personnel. 

Nissan Hyper Tourer

  • Longueur: 5 mètres
  • Batterie: n.d.
  • Autonomie: 520 kilomètres
Nissan Hyper Tourer

Le curieux monospace Hyper Tourer, un concept de la série "Hyper" créé par Nissan pour le Japan Mobility Show 2023, est doté de deux paires de portes coulissantes qui s'ouvrent dans des directions opposées, révélant des ouvertures latérales sans pilier des deux côtés. Le véhicule est propulsé par le système de traction intégrale e-4ORCE de la marque et, grâce à l'adoption d'une batterie à l'état solide, développe une puissance de 1 000 ch, ce qui garantit un 0 à 60 km/h en moins de trois secondes.

231017_Nissan_Hyper-Tourer_Press_Photo_02-Source
231017_Nissan_Hyper-Tourer_Press_Photo_13-Source

La voiture, qui est équipée de la technologie V2X (vehicle-to-everything), ressemble à un véritable bureau high-tech à l'intérieur. Les sièges avant peuvent pivoter à 360 degrés, ce qui permet aux passagers de converser face à face même lorsque le véhicule est en mouvement. L'Hyper Tourer utilise également l'intelligence artificielle pour surveiller le bien-être de ses occupants. Il surveille les ondes cérébrales, le rythme cardiaque et les niveaux de transpiration, et sélectionne automatiquement la musique appropriée en ajustant l'éclairage intérieur.

Li Auto Mega

  • Longueur: plus de 5,3 mètres
  • Batterie: 102,7 kWh
  • Autonomie: 700 km
Li Mega

Li Auto Mega

Li Auto, avec son nouveau monospace Mega, a créé un véhicule super aérodynamique avec un Cx de seulement 0,215. Équipé de la fameuse batterie Qilin de 102,7 kWh, il promet une autonomie maximale de 700 km sur une seule charge, ce qui, soit dit en passant, est actuellement le plus rapide jamais obtenu.

L'intérieur accueille des sièges recouverts de cuir Nappa, quatre chargeurs de smartphones sans fil et un système audio à 21 haut-parleurs de 2160 watts. Les passagers arrière disposent d'un écran de 17 pouces.

Canoo Lifestyle Vehicle

  • Longueur: 4,4 mètres
  • Batterie: 80 kWh
  • Autonomie: 400 kilomètres
Minivan électrique Canoo Lifestyle Vehicle 8

Canoo Lifestyle Vehicle

Le nouveau MPV de Canoo, une start-up américaine apparue récemment sur le marché, est un véhicule basé sur une plateforme modulaire "skateboard" qui permet de choisir entre quatre configurations.

Techniquement, le Canoo MPV dispose d'un moteur électrique de 350 chevaux alimenté par une batterie de 80 kWh qui garantit un 0 à 100 km/h en 6,3 secondes.

Zeekr 009

  • Longueur: 5,2 mètres
  • Batterie: Qilin 116 ou 140 kWh
  • Autonomie: 802 km
Zeekr 009 (2023)

Malgré ses dimensions gigantesques, le monospace à six places de Zeekr offre des performances impressionnantes, avec 544 ch et 686 Nm, capables de faire passer cette voiture de 0 à 100 en 4,5 secondes. Le mérite en revient à l'architecture technologique sous-jacente très avancée, qui trouve son origine dans les batteries Qilin de CATL, que Zeekr sera la première à utiliser.

Outre l'impressionnant groupe motopropulseur, le 009 s'appuie sur quatre caméras à 360° et pas moins de 13 radars pour les fonctions d'aide à la conduite, ainsi que sur un design intérieur qui met l'accent sur le luxe et le confort au-delà du niveau moyen de Zeekr.

Zeekr 009 (2023)
Zeekr 009 (2023)