D'un côté, le plus grand constructeur automobile du monde et de l'autre, la start-up issue de l'esprit de l'un des fondateurs de Tesla, le plus important constructeur de véhicules électriques de la planète. Tels sont les fondements de l'alliance Toyota-Redwood Materials, conclue il y a un an et prête à entamer un nouveau chapitre.

Après avoir entamé une collaboration sur la collecte, le test et le recyclage des batteries, les deux entreprises s'accordent aujourd'hui sur la fourniture de cathodes et d'anodes en cuivre qui seront montées sur les voitures électriques de l'entreprise à partir de la future usine de Caroline du Nord.

De Toyota à... Toyota

En pratique, les batteries en fin de vie de Toyota seront recyclées pour être utilisées dans de nouvelles Toyota.

"Nous pensons que c'est la première fois qu'un fabricant recycle les batteries de véhicules électriques hybrides en fin de vie, telles que celles utilisées dans la Toyota Prius, et qu'il réintègre ensuite ces mêmes métaux recyclés dans les batteries du même fabricant pour les utiliser dans des voitures électrifiées et entièrement électriques." - communiqué des deux entreprises

L'objectif de Redwood Materials, dirigé par JB Straubel, est de réutiliser au moins 20 % de nickel, 20 % de lithium et 50 % de cobalt dans les cathodes et 100 % de cuivre dans les anodes, afin de faire des batteries et des matériaux "les plus durables de la planète".

Novo Toyota Prius 2023

Toyota Prius 2023

Moins de dépendance

L'annonce du partenariat est l'occasion de rappeler que les deux composants (cathodes et anodes) "représentent la majeure partie du coût d'une cellule de batterie". Le problème est que ces composants "sont entièrement produits à l'étranger" et n'arrivent aux États-Unis "que pour l'assemblage final".

Redwood Materials souhaite au contraire "réduire les coûts et les émissions des véhicules électriques en garantissant la sécurité de la chaîne d'approvisionnement nationale grâce à une première fabrication à grande échelle aux États-Unis".

"Notre mission, en construisant et en développant la production de ces composants de batterie, conclut-il, est de les produire à partir d'une quantité toujours plus grande de contenu recyclé.