Le Cybertruck, pick-up tout électrique de Tesla, pourrait recevoir une version spéciale axée sur la performance, avec plus de puissance et plus de couple.

Le PDG de Tesla, Elon Musk, a rédigé un commentaire sur X indiquant qu'il a eu l'occasion de tester "le Cybertruck performance" et a indiqué qu'il apportait un changement de taille en termes de rendement (par rapport à la version normale, si nous comprenons bien) : "Je viens de conduire le Cybertruck performance aujourd'hui et il donne un coup de pied au cul".

Ce commentaire, lié au Tesla Cybertruck, est joint au post de Tesla Owners Silicon Valley sur la possibilité d'une version Plaid de la Tesla Model 3. Elon Musk a nié l'existence d'une telle version, mais a ensuite ajouté un commentaire sur la version Performance du Cybertruck, confirmant indirectement son existence.

Nous nous demandons si le test d'Elon Musk sur le Cybertruck Performance n'est pas lié aux récents tests d'accélération enregistrés sur la piste d'essai de l'usine Tesla à Fremont, en Californie. Il est possible que l'équipe de développement et Elon Musk aient testé le premier prototype au cours des derniers jours.

 

Tesla mise sur la performance et la sportivité de ses modèles 

Il semble que la gamme Tesla comprendra toujours une version performante :

  • Model S/Model X : Plaid
  • Model 3/Model Y : Performance
  • Cybertruck : Performance (potentiellement)

Il sera intéressant de voir si l'objectif de l'entreprise sera d'égaler ou de dépasser l'accélération du pick-up haut de gamme GMC Hummer EV. Bien entendu, Tesla devrait proposer plusieurs versions classiques du Cybertruck, avec différents niveaux de batterie, d'autonomie et de performances.

Les spécifications et le prix définitifs ne sont pas encore disponibles, mais le site web de l'entreprise laisse entrevoir plusieurs chiffres : une capacité de remorquage de 6350 kilos, une autonomie de 800 km et une accélération de 0 à 100 km/h en seulement 2,9 secondes.

Le Tesla Cybertruck devrait entrer en production dans le courant de l'année au Texas, mais dans un premier temps, sa production pourrait être très limitée. La production à grande échelle sera probablement envisageable à partir de 2024.