Les fabricants de lithium sont inquiets. Ils ne reçoivent pas assez d'autorisations pour ouvrir de nouvelles mines (ou les reçoivent avec de longs délais), et ils ne trouvent pas assez de main-d'œuvre tout en subissant l'inflation, avec pour conséquence la hausse des prix. Toutes ces problématiques rendront plus difficile la fourniture des quantités requises du précieux matériau de batterie sur le marché.

Il est également vrai qu'ils tiennent une vraie poule aux oeufs d'or. Le lithium était un matériau de niche jusqu'à récemment, lorsque les quantités nécessaires étaient relativement faibles. Puis, avec le boom de la voiture électrique, la demande a augmenté de façon spectaculaire et les constructeurs ont dû faire de leur mieux pour la satisfaire, mais ils ont aussi vu leurs bénéfices augmenter. 

La demande augmente trop vite

La situation actuelle est la suivante : les besoins en lithium sont de plus en plus élevés, les voitures électriques continuent de croître et la crise, selon les analystes, est imminente. "Le problème est que les entreprises de batteries n'ont pas la sécurité de l'approvisionnement en matières premières, y compris le lithium", a déclaré Stu Crow, directeur de Lake Resources, une entreprise qui opère dans le domaine des matières premières liées à la production de batteries.

Un problème de quantité et de qualité

Il y avait 45 mines de lithium actives dans le monde l'année dernière. En 2023, 11 entreront en service et 7 autres suivront en 2024. Mais l'exploitation minière n'est qu'un des nombreux problèmes auxquels il faut faire face. Même si le lithium "brut" sera disponible, il devra ensuite être transformé pour produire des matériaux adaptés à l'utilisation par l'industrie des batteries. Et c'est un deuxième problème à résoudre.

Ensuite, il y a le facteur qualité. À mesure que la demande augmentera, certains constructeurs seront contraints d'accepter du lithium moins précieux afin d'avoir des batteries pour leurs voitures électriques. 

Tout le monde le cherche, tout le monde le veut

Pourtant, ces problèmes mis à part, tout le monde veut une part du gâteau. Pour donner une idée de l'intérêt autour du lithium, il suffit de citer les données de la conférence Fastmarkets, qui à Las Vegas a fait le point sur le marché impliquant l'or blanc. Cette année, 1 100 initiés de l'industrie étaient présents, soit 68 % de plus qu'en 2022. Étaient également présents des représentants d'Exxon Mobil, d'Equinor et d'autres sociétés pétrolières, qui diversifient rapidement leurs activités pour réduire la dépendance à l'or noir. 

 

Galerie: Production de lithium supérieure à la demande