Toyota Motor recevra une subvention d'environ 853 millions de dollars de la part du gouvernement japonais pour développer la production de batteries pour véhicules électriques, dans le but d'augmenter la production intérieure et de devenir moins dépendant des chaînes d'approvisionnement liées à la Chine, selon Nikkei.

L'aide monétaire intervient alors que les entreprises japonaises, dirigées par le fournisseur Tesla Panasonic, détiennent moins de 10% des parts de l'utilisation des batteries automobiles, tandis que les fournisseurs chinois, principalement CATL et BYD, en contrôlent plus de la moitié, selon SNE Research.

Toyota a déclaré que la marque utilisera l'argent pour développer la prochaine génération de batteries lithium-ion pour les véhicules électriques qui utilisent la technologie au lithium, fer et phosphate et qui ont le potentiel d'offrir 20% d'autonomie en plus.

Les records d’autonomies EV bientôt pulvérisés ?

Le constructeur automobile japonais mettra probablement en production la batterie de nouvelle génération vers 2026 ou 2027, lorsque des véhicules électriques basés sur une plate-forme spécialement conçue arriveront sur le marché avec une autonomie annoncée d'environ 965 kilomètres sur une seule charge.

De plus, Toyota utilisera une partie de la subvention pour la recherche et le développement de ses batteries à semi-conducteurs, ce qui augmentera soi-disant l'autonomie de ses véhicules électriques d'environ 20 %, par rapport aux packs LFP bipolaires, ce qui se traduit par environ 1 158 km de trajet zéro émission.

Galerie: Essai toyota bZ4X

Plus tôt cette semaine, le groupe automobile nippon qui ne vend actuellement que deux véhicules tout électriques aux États-Unis, les multi-segments Toyota bZ4X et Lexus RZ, a dévoilé un plan ambitieux qui se traduira par une toute nouvelle plate-forme électrique en 2026. Les batteries seraient même capables de fournir plus de 1 448 km d'autonomie après 2028.

Galerie: Lexus RZ 450e

De plus, la société basée à Aichi souhaite réduire les coûts de fabrication en utilisant des méthodes de moulage similaires à celles utilisées par Tesla, ainsi qu'améliorer autant que possible les propriétés aérodynamiques de ses prochains modèles alimentés par batterie.

Toyota prévoit de lancer 10 nouveaux véhicules électriques d'ici 2026 et produira un tout nouveau SUV électrique dans le Kentucky à partir de 2025, tout en investissant 2,1 milliards de dollars dans une usine de batteries en Caroline du Nord.

Outre l'augmentation des investissements dans le développement de nouveaux véhicules EV, Toyota continuera également d'investir dans les véhicules électriques hybrides et les voitures à hydrogène.

Galerie: Toyota bZ Sport Crossover et bZ FlexSpace Concepts