Encore appelé certificat d'immatriculation, ce document peut être obtenu actuellement en faisant une demande en ligne. Cependant, le prix des cartes grises change annuellement. Pourquoi le coût du certificat d'immatriculation varie-t-il d'une année à une autre ? Quels sont les changements à noter pour le compte de l'année 2023 ? Quels sont les départements concernés par ces changements et que faire pour connaître le prix de sa carte grise à l'avance ?

Pourquoi les prix des cartes grises changent-ils parfois ?

Diverses raisons expliquent le changement annuel du prix des cartes grises. D'abord, cette situation s'explique par les différentes taxes qu'il faut prendre en compte avant de calculer le tarif. Ces charges sont modifiées en fonction de plusieurs paramètres. Il s'agit principalement du déficit budgétaire régional et de la compensation des finances de l'État. Le montant d'achat du certificat varie selon ces critères. Il est fixé par les Conseils régionaux.

Ensuite, cette fluctuation peut être causée par le coût de l'immatriculation. Elle est également influencée par l'écotaxe qu'on appelle encore le malus écologique. Le prix de cette taxe change régulièrement. Il est fixé selon le taux d'émission de CO2 du véhicule. Cependant, les voitures dites propres (hydrogène ou électrique) sont exonérées de cette taxe.

Enfin, il y a d'autres taxes qui peuvent influencer le coût du certificat d'immatriculation. Dans un premier temps, il y a la taxe régionale. Elle est le produit entre le montant du cheval fiscal de la région et le prix de la puissance fiscale de la voiture. Le prix de la taxe régionale doit prendre en considération l'ancienneté de la voiture ainsi que la puissance de son moteur. Chaque type de véhicule a une valeur propre à elle-même.

Par ailleurs, il existe la taxe professionnelle. Cette charge est relative aux voitures utilitaires. Son prix dépend du poids total autorisé en charge. D'autre part, il y a la taxe fixe ou la taxe de gestion. Elle ne change presque jamais. Pour finir, il existe des frais liés à redevance. Au vu de tout ce qui précède, le prix d'une carte grise varie en fonction du coût des différentes taxes qu'il faut régler avant de l'obtenir.

Certificats d'immatriculation : qu'en sera-t-il en 2023 ?

Pour préserver le pouvoir d'achat des Français, de nombreuses mesures ont été mises en place par le gouvernement. À travers les aides sociales et d'autres primes, les citoyens sont moins impactés par la crise actuelle. Ils peuvent mieux supporter le prix du gaz et de l'électricité. Pour compenser les pertes financières, quelques départements ont augmenté le prix de certaines prestations. Au nombre de ces services, il y a le coût du cheval fiscal qui impacte le prix de la carte grise.

Parmi les choses qui ont changé pour le compte de l'année 2023, il y a l'immatriculation de véhicule d'occasion dans les régions ou les départements éloignés. Quand on se rend sur le parc auto de certaines enseignes de location de voiture (Avis, Hertz, Europcar), on peut constater cela. En effet, on remarque certains numéros d'immatriculation tels que des 01, 60, 76. Cela n'est pas le fruit du hasard. Il s'agit en général des départements français qui ont le timbre fiscal le moins élevé.

Concernant les véhicules hybrides, les conducteurs ne peuvent plus profiter d'une exonération fiscale avantageuse comme c'était le cas l'année dernière. À partir de 2023, les régions telles que les Hauts-de-France, les Pays de la Loire, la Bourgogne–Franche-Comté et la Nouvelle-Aquitaine encaisseront 50 % du prix de la carte grise. Ces départements pourront récupérer jusqu'à 13 millions d'euros pour remédier à l'inflation.

Le but d'une telle mesure tient au fait qu'elle vise à compenser de la diminution du rendement des charges fiscales sur la carte grise. Par exemple, les gains effectués sur les cartes grises s'élevaient à 140 milliards d'euros dans les Pays de la Loire pour le compte de l'année 2019. Les bénéfices enregistrés l'an passé sont estimés à 113 milliards d'euros. La suppression de l'exonération des hybrides permettra de maximiser les profits réalisés grâce à la carte grise.

Concernant le duplicata de la carte grise, on remarque une baisse de prix. À titre illustratif, il fallait payer 49,76 euros dans la région Auvergne–Rhône-Alpes pour l'obtenir. En 2023, il ne faut débourser que 13,76 euros pour avoir le duplicata d'une carte grise. Cependant, le conducteur doit payer une somme de 2,76 euros pour récupérer une copie de carte grise de sa voiture si elle est immatriculée dans le système FNI.

Quelques régions concernées par ces changements

À partir du 1er janvier 2023, les conducteurs qui veulent effectuer les procédures pour l'immatriculation de leur voiture doivent payer une somme plus élevée. Ces nouvelles mesures concernent certaines régions de France. Il s'agit entre autres :

  • de la Nouvelle-Aquitaine,
  • des Pays de la Loire,
  • des Hauts-de-France.

Le prix d'obtention de la carte grise a augmenté, car ces départements ont choisi de faire monter le coût du cheval fiscal dans le but de protéger leur économie. En termes de hausse des prix, la région française des Pays de la Loire arrive en tête du classement. Pour avoir leur carte grise, les automobilistes de ce département seront confrontés à une augmentation de 6,2 % du coût du cheval fiscal. Le prix de cette charge est de 51 euros. Cette fluctuation fait de la région la deuxième ayant le cheval fiscal le plus cher. Ainsi, cela fait de la ville de Nantes l'une des métropoles françaises dans lesquelles l'immatriculation d'une voiture est la plus coûteuse.

La Nouvelle-Aquitaine se distingue de la région précédente avec une évolution de 4,80 %. Le prix du cheval fiscal dans ce département est de 43 euros. Malgré la hausse des prix du certificat d'immatriculation (4,50 %), le département des Hauts-de-France détient le cheval fiscal le moins coûteux de France. Le prix de cette taxe équivaut à 34,50 euros.

De plus, le coût du cheval fiscal dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur équivaut à 51,20 euros. En revanche, la moyenne nationale du prix de cette taxe régionale avoisine 44,20 euros. Par conséquent, le prix du cheval fiscal a alors connu une hausse de 1,1 % par rapport à l'année 2022.

Régions concernées

Évolution

Coût unitaire du cheval fiscal

Nouvelle-Aquitaine

+4,80 %

43 €

Pays de la Loire

+6,20 %

51 €

Hauts-de-France

+4,50 %

34,50 €

Carte grise paiement

Conseils pour connaître le prix de sa carte grise à l'avance

La première chose à faire pour connaître le prix de la carte grise à l'avance est de recenser et de considérer les critères déterminants. Ces paramètres sont nombreux. Parmi eux, on peut citer : l'âge de la voiture, le taux d'émission de CO2, le lieu de résidence, la puissance fiscale, l'énergie, etc.

Ensuite, il faut calculer le prix de la carte grise. Ici, il est recommandé d'additionner les critères cités ci-dessus. Il faut également ajouter d'autres taxes telles que les taxes de gestion et les taxes de redevance d'acheminement. Ce calcul peut se faire en respectant une procédure donnée.

Les personnes qui veulent connaître le prix de leur carte grise sans grande difficulté peuvent utiliser un simulateur. Cet outil permet de calculer le tarif d'un certificat d'immatriculation, et ce, en quelques clics. Pour cela, il suffit de renseigner la nature de la démarche. Elle peut concerner l'achat d'une voiture d'occasion et le changement de statut ou d'adresse. Enfin, il faut également considérer la région de résidence.

tarif document immatriculation propriétaire voiture

Quels sont les moyens de paiement acceptés ?

Aujourd'hui, il est compliqué, voire impossible, de payer sa carte grise en utilisant un chèque ou en payant en espèce. Ces difficultés sont apparues depuis la fermeture de la totalité des guichets de toutes les préfectures. Les procédures sont maintenant dématérialisées au même titre que la déclaration des ventes de voiture. Cependant, il est possible de régler le paiement pour l'obtention d'une carte grise en se rapprochant de professionnels qui ont une agence physique.

Pour faciliter les démarches, il est recommandé d'utiliser sa carte bleue pour régler les frais d'obtention de la carte grise. Il faut passer par internet pour effectuer le versement des fonds. Il existe de nombreuses plateformes spécialisées qui facilitent le paiement des frais d'obtention d'un certificat d'immatriculation. Ces sites habilités par le ministère de l'Intérieur proposent également d'autres moyens de paiement comme PayPal.

Il est également possible de payer en plusieurs tranches. Les frais pour l'obtention d'une carte grise peuvent être réglés en trois fois. En revanche, le conducteur peut payer en 4 tranches s'il utilise sa carte bancaire. Ces deux méthodes de paiement (carte bleue et PayPal) sont à la fois fiables et pratiques.

Néanmoins, la plateforme de l'ANTS autorise seulement l'utilisation d'une carte bancaire pour régler les frais d'obtention d'une carte grise. De plus, il faut les verser en une seule fois. Le conducteur n'est pas obligé de payer ces frais en utilisant sa propre carte bancaire. Qu'elle appartienne à un ami, à un membre de la famille et à son conjoint, il est possible d'utiliser la carte bleue de n'importe qui. La procédure est également la même, il suffit de renseigner les informations clés (numéro, date d'expiration et cryptogramme de la carte bancaire) et d'appuyer sur le bouton qui permet d'enregistrer le paiement.

Certains professionnels de l'automobile proposent à leur clientèle les paiements par chèque et par mandat postal. Les virements bancaires sont également autorisés. Mais, le délai de traitement de ces différentes méthodes de paiement est long.