En Formule E, le changement, c'est maintenant – et pas seulement parce que l'E-Prix de Mexico, samedi prochain, marquera le début de l'ère Gen3, avec cette nouvelle monoplace dont la puissance atteint 350 kW (près de 470 ch) et dont toutes les évolutions peuvent être particulièrement compliquées à apprivoiser.

C'est bien simple : sur les douze écuries engagées pour la neuvième saison du championnat tout électrique, une seule aborde celle-ci avec le même duo, à savoir Jaguar et ses pilotes Sam Bird et Mitch Evans.

"Ça devrait être une bonne chose", estime le Néo-Zélandais, pilote constant aux avant-postes, à qui le titre a échappé de peu en 2021 avant qu'il ne soit vice-Champion du monde en 2022. "Il se passe suffisamment de choses comme ça avec la nouvelle voiture, c'est une grande transition. Si l'équipe doit prendre ses marques avec un nouveau pilote ou de nouveaux pilotes…"

"La stabilité devrait être une bonne chose pour nous, nous pouvons simplement nous concentrer sur le développement de la voiture. Je ne sais pas si c'est bénéfique ou non ; lors des tests privés de ces derniers mois, de ces essais [officiels] et du début de saison, il y a peut-être un léger bénéfice. C'est marrant que nous soyons la seule équipe qui n'a pas changé."

Mitch Evans, Jaguar Racing

Mitch Evans au volant de la Jaguar, désormais parée d'une robe noir et blanc

Edoardo Mortara, qui a "l'impression d'être le presque-champion" après s'être classé deuxième puis troisième des deux dernières campagnes, est rejoint dans une équipe Venturi transformée en Maserati par Maximilian Günther. Marque du groupe Stellantis, Maserati utilise les groupes propulseurs DS.

Günther a rejoint la structure monégasque, qui n'a pas évolué tant que ça, en provenance de Nissan e.dams (désormais Nissan tout court), écurie également quittée par Sébastien Buemi. Le recordman de victoires en Formule E n'a plus gagné depuis 2019 et se lance dans l'aventure avec Envision.

Ainsi, c'est un tout nouveau duo tricolore que l'on retrouve chez Nissan, qui continue d'opérer depuis l'usine sarthoise de DAMS : Norman Nato et le rookie Sacha Fenestraz. Est-ce une bonne année pour débuter ? "Assurément", répond le Franco-Argentin. "La Gen3 est une nouvelle voiture, ça aide toujours car tout le monde part d'une feuille blanche. Bien sûr, je n'ai pas autant d'expérience en course, je ne connais pas bien les circuits, mais la voiture est très nouvelle pour tout le monde, ça m'aide un peu. C'est un bon moment pour commencer ma carrière en Formule E."

Sacha Fenestraz, Nissan

Sacha Fenestraz (Nissan)

L'écurie Mercedes double Championne du monde en titre s'est muée en McLaren à la suite du retrait de la marque allemande, avec le même directeur d'équipe (Ian James) mais deux nouveaux titulaires, René Rast et Jake Hughes. Nyck de Vries est parti en Formule 1 chez AlphaTauri, Stoffel Vandoorne chez DS, qui est désormais associé à Penske. Techeetah n'est plus présent dans le championnat.

Auréolé de son statut de Champion du monde en titre, Vandoorne ne change pas d'état d'esprit. "Les compteurs se remettent à zéro au début d'une nouvelle saison", souligne le Belge. "Il y a de nouveau tout à jouer. Avoir un titre, plus personne ne peut me reprendre ça. C'est sûr que c'est une très bonne chose, mais l'objectif pour la saison prochaine reste le même. On a de grandes ambitions. J'espère être de nouveau dans une position où je pourrai me battre pour les victoires. Si j'arrive à reproduire la constance que j'ai eue la saison dernière, je pense qu'on sera dans une bonne position."

Ailleurs, António Félix da Costa a rejoint Porsche, où André Lotterer s'est éclipsé pour courir avec Andretti. Lucas Di Grassi évolue désormais chez Mahindra, tandis que son ancienne écurie Abt, de retour dans la discipline, a recruté un duo intéressant composé de Robin Frijns et Nico Müller.

Le plateau 2023 de Formule E

Écurie Moteur Pilotes

Abt

Mahindra

Netherlands Robin Frijns

Switzerland Nico Müller

Andretti Porsche

United Kingdom Jake Dennis

Germany André Lotterer

DS Penske DS

Belgium Stoffel Vandoorne

France Jean-Éric Vergne

Envision Jaguar

New Zealand Nick Cassidy

Switzerland Sébastien Buemi

Jaguar Jaguar

New Zealand Mitch Evans

United Kingdom Sam Bird

Mahindra Mahindra

United Kingdom Oliver Rowland

Brazil Lucas di Grassi

Maserati Maserati

Switzerland Edoardo Mortara

Germany Maximilian Günther

McLaren Nissan

Germany René Rast

United Kingdom Jake Hughes

NIO NIO

United Kingdom Dan Ticktum

Brazil Sérgio Sette Câmara

Nissan Nissan

France Norman Nato

France Sacha Fenestraz

Porsche Porsche

Germany Pascal Wehrlein

Portugal António Félix da Costa

Du côté du calendrier, la Formule E va se rendre pour la première fois à Hyderabad (Inde), au Cap (Afrique du Sud), à São Paulo (Brésil) et à Portland, Oregon (États-Unis).

Calendrier 2023 de Formule E

Manche E-Prix Date
1 Mexico Mexico 14 janvier
2 Saudi Arabia Diriyah 27 janvier
3 Saudi Arabia Diriyah 28 janvier
4 India Hyderabad 11 février
5 South Africa Le Cap 25 février
6 Brazil São Paulo 25 mars
7 Germany Berlin 22 avril
8 Germany Berlin 23 avril
9 Monaco Monaco 6 mai
10 Indonesia Jakarta 3 juin
11 Indonesia Jakarta 4 juin
12 United States Portland 24 juin
13 Italy Rome 15 juillet
14 Italy Rome 16 juillet
15 United Kingdom Londres 29 juillet
16 United Kingdom Londres 30 juillet