Selon les informations d'Autocar, le constructeur britannique prépare une Seven électrique de la même forme que le modèle à essence, ainsi qu'un tout nouveau modèle électrique "qui s'appuiera sur les valeurs traditionnelles de légèreté, de performance, de simplicité et d'agilité de Caterham". La Seven à essence sera toujours produite, au moins jusqu'en 2034. Environ 500 exemplaires seront produits chaque année. 

Le patron de Caterham affirme que la biplace électrique "n'est qu'une idée", mais précise que le propriétaire japonais de sa société (VT Holdings) veut concrétiser ce projet. On se souvient que Caterham a déjà travaillé sur un coupé, la C120, mais qui n'a finalement pas abouti suite au divorce avec Renault

Ce modèle serait construit dans une nouvelle usine, et si tout va bien, Caterham espère produire 1000 unités par an. Le coupé électrique serait plus cher que la Seven à essence, mais pour l'heure, il est trop tôt pour déterminer son tarif. Son arrivée sur le marché pourrait intervenir en 2026. 

"Ce ne sera certainement pas une Seven", a déclaré Bob Laishley, patron de Caterham. "Mais elle aura toutes les caractéristiques que les clients actuels de Caterham connaissent bien : légèreté, simplicité, agilité et performance. Comme la Seven, elle aura un cadre en acier, car il est facile de le modifier en production si nécessaire. Elle aura une carrosserie enveloppante à six panneaux en aluminium ou en carbone : deux seuils, deux portes et des ouvertures en forme de coquille à l'avant et à l'arrière".

"Elle sera plus jolie et plus moderne qu'une Seven - ce seront les principaux points de distinction - et elle aura peut-être un toit. Nous la concevons comme un pur véhicule électrique dès le départ, avec une propulsion arrière uniquement".

Quant à la Caterham Seven EV, elle arrivera probablement vers 2030. Le patron de la marque met un point d'honneur pour que ce modèle soit le plus léger possible, même si, nous le savons tous, les voitures électriques sont plus lourdes du fait de leur batterie.