Le patron de Tesla a définitivement pris les rênes du réseau social, après un long feuilleton de plusieurs mois.

La saga semble finalement avoir pris fin. Fin avril, Elon Musk annonçait son rachat de Twitter pour 44 milliards de dollars.

Mais, début juillet, le patron de Tesla avait effectué un pas en arrière et réfutait les termes de cette acquisition, estimant que les dirigeants du réseau social lui avaient caché des informations au sujet de la quantité de faux comptes enregistrés sur la plateforme.  

Le conseil d'administration de Twitter a saisi la justice et, alors que ces derniers semblaient assurés d'avoir gain de cause, Elon Musk a finalement pris les devants et maintenu son offre initiale à 44 milliards d'euros.

 

Mais, officiellement à la tête de Twitter, Musk s'est empressé d'en licencier son président Parag Agrawal ainsi que deux autres dirigeants de la société, le directeur financier Ned Segal, ainsi que la responsable des affaires juridiques Vijaya Gadda, d'après la presse américaine.

Commentant son acquisition de Twitter désormais actée, Elon Musk a déclaré qu'il était "important pour l'avenir de la civilisation d'avoir une place publique en ligne où une grande variété d'opinions peuvent débattre de façon saine, sans recourir à la violence".

Le dirigeant de Tesla et de Space X a également ajouté qu'il n'avait pas racheté Tesla "pour se faire de l'argent", mais pour "essayer d'aider l'humanité".