BAIC est l'un des constructeurs chinois qui n'a pas encore dit publiquement qu'il souhaitait s'engager sur les marchés européens avec sa propre marque. Cependant, le constructeur basé à Pékin (BAIC signifie Beijing Automotive Industry Company) a fait savoir via son compte WeChat qu'il avait obtenu un brevet intéressant sur le Vieux Continent. 

Pour l'instant, nous savons que le brevet en question concerne "une méthode d'estimation de l'autonomie résiduelle d'un véhicule électrique et la gestion connexe du système d'alimentation en énergie", et qu'a été déposé auprès de l'office compétent sous le numéro de dossier EP3369604. Il est intéressant de noter qu'il s'agit du premier brevet de BAIC en dehors de la Chine.

Un brevet mondial

Le brevet, également déposé par BAIC en Chine, auprès de l'administration nationale chinoise de la propriété intellectuelle et auprès de l'OMPI (Organisation mondiale de la propriété intellectuelle), permet non seulement d'estimer la distance que l'on peut parcourir avec une voiture électrique, mais aussi de gérer l'énergie résiduelle, afin de maximiser le kilométrage en fonction de l'état de charge de la batterie.

Afin de communiquer les données relatives au kilométrage au conducteur, la technologie brevetée de BAIC ne se contente pas de travailler sur les paramètres traditionnels, mais tient également compte de l'historique du comportement du conducteur et du style de conduite lorsqu'il était assis derrière le volant.

Tous les facteurs affectant la consommation

Il y ajoute des facteurs tels que la température et l'humidité extérieures, et prend également en compte les données du GPS. C'est ainsi que BAIC donne une évaluation plus précise de la portée.

La technologie avec laquelle les voitures BAIC calculent l'autonomie restante est déjà utilisée sur certaines voitures disponibles dans le commerce, comme l'Arcfox, qu'elle a obtenue en 2021 via une mise à jour OTA. Le brevet déposé laisse toutefois entrevoir un développement ultérieur du composant logiciel.