McLaren avait juré de ne jamais produire de SUV. Pourtant, d'après les dernières informations, le constructeur Woking aurait revu ses plans depuis l'arrivée d'un nouveau patron à sa tête. Le fabricant anglais n'est plus fermé à l'idée de commercialiser un SUV, après tout, c'est l'une des rares marques à ne pas proposer cette déclinaison à ses clients. Ferrari a sauté le pas il y a quelques semaines avec le Purosangue qui semble beaucoup plaire. 

Dans une interview accordée à Car Magazine, Michael Leiters, le nouveau PDG de McLaren a déclaré travailler sur "une voiture à usage familial" afin d'étendre son portefeuille à de nouveaux domaines dans le but de générer davantage de revenus. Le patron du fabricant a aussi laissé entendre que cette "voiture familiale" serait entièrement électrique. 

2019 Lamborghini Urus

Lamborghini Urus

D'après Michael Leiters, il est logique que McLaren mette au point une voiture à vocation familiale au lieu d'une nouvelle supercar. Il a expliqué qu'au vu de la technologie actuelle et du poids des batteries des voitures électriques, il était évident que McLaren ne veuille pas développer de supercar électrique. Elle serait trop lourde et ne se comporterait pas aussi bien qu'une supercar thermique ou hybride. 

La solution est donc de réserver l'électrique à des voitures moins sportives et moins radicales, qui seraient plus lourdes de ce que McLaren a l'habitude de proposer et qui auraient une vocation différente.  

Lorsqu'on lui demande si McLaren pourrait produire une supercar électrique, il répond : "Je pourrais la faire, mais ce n'est pas un produit convaincant car le poids est trop élevé". Quant à savoir si les clients ont besoin d'une voiture familiale, il répond par un grand OUI : "Pourquoi ne pas proposer quelque chose dans un but totalement différent sans nier l'ADN de votre marque ? Je pense qu'il existe de très, très bons exemples sur le marché qui ont montré comment cela fonctionne".

Certes, Michael Leiters n'a pas confirmé que le nouveau modèle en préparation sera un SUV. Mais nous pouvons parfaitement deviner que c'est la carrosserie souhaitée, après tout, avant de rejoindre McLaren, Leiters a travaillé pour Ferrari où il a été impliqué dans le développement du Purosangue. Avant Ferrari, il était chef de projet chez Porsche, où il a participé au développement du Cayenne. Le patron de McLaren est donc clairement favorable à un SUV McLaren, ce n'est qu'une question de temps.