Même s’il ne s’en rend pas toujours compte sur le moment, tout automobiliste amené à réaliser un choix d'assurance auto prend une décision majeure. Avant de vous lancer, voici un mini-guide comme nous vous en proposons régulièrement, composé de conseils pour choisir la meilleure assurance auto en fonction de facteurs-clés importants. Des points de repères importants à prendre en compte tout au long du processus de sélection de votre assurance auto afin de bénéficier des meilleures garanties possibles…au moindre coût.

Divers facteurs sont pris en compte lors du choix d'un véhicule, qu’il s’agisse d’un achat neuf ou d’occasion. Chacun a ses propres critères au moment d’envisager l’auto destinée à accompagner ses déplacements. Les considérations incluent le statut du véhicule (primaire, secondaire, loisir), son âge, sa couleur, sa commodité, son prix, sa taille ou encore sa puissance. Une voiture de sport décapotable flambant neuve aura une prime d'assurance plus élevée qu'une petite citadine, pas besoin d’avoir inventé la poudre pour le comprendre. Néanmoins, saviez-vous que la prime pour un modèle avec une couleur spécifique sera différente de celle d'un même modèle avec…une couleur différente ?

L'utilisation régulière de votre véhicule augmente les risques d'accident. Les automobilistes qui parcourent des distances élevées chaque année ont un risque d'accident plus haut que ceux qui utilisent leur véhicule sur des trajets uniquement en fin de semaine. De plus, les compagnies d'assurance tiennent compte de la fréquence et la régularité des déplacements particuliers, comme entre le travail et le domicile, qui représente un itinéraire bien connu, ou encore de la ville dans laquelle vous évoluez le plus fréquemment. Et n’oublions pas que l'utilisation de votre véhicule peut augmenter vos risques de collision même si vous ne le conduisez pas, par exemple en étant garé sur un parking public ou aux abords d’une zone fréquentée, comme une rue commerçante où travaux et livraisons sont légion.

Autant que le véhicule et l’endroit où il est amené à évoluer, le profil du conducteur est bien entendu une grande partie prenante de la donne des assureurs. L'expérience de conduite est sans aucun doute une garantie importante pour prévenir les accidents. C'est pour cette raison que les assureurs facturent aux conducteurs novices des surprimes pour le risque plus élevé qu'ils représentent (théoriquement). La période probatoire pour les jeunes conducteurs ayant fait de la conduite accompagnée est de 2 ans, tandis que ceux qui auront passé le permis de conduire sans accumuler cette expérience devront patienter 3 ans. Et comme vous le savez, les conducteurs jugés exemplaires par les compagnies d’assurance bénéficient d'une réduction significative des primes d'assurance auto après plusieurs années de conduite sans incident ou négligence avérée.

Parlons-en, du fameux bonus/malus ! Selon le point de vue que l’on peut avoir sur le système, il peut être vu comme une récompense ou… une punition ! Alors que le montant de la prime de base est à la discrétion de l'assureur, le principe de bonus/réduction est en revanche un terme défini dans la loi sur les assurances. Il s'agit là de récompenser les " bons conducteurs" et de " punir" les conducteurs moins prudents avec des primes plus faibles. Dans le premier cas, comptez sur une réduction de 5% par an en l'absence d'accident par négligence, jusqu'à un maximum de 50% après 13 ans. Des sanctions s'appliquent à tout conducteur responsable d’un l'accident.

Prenez par ailleurs garde aux tarifs excessivement attractifs ! Ils cachent forcément quelque chose au niveau contractuel et une lecture attentive et comparative des propositions sera nécessaire. La couverture minimale obligatoire de l'assurance responsabilité civile est ainsi bien souvent insuffisante et doit être accompagnée d'une couverture complémentaire. Pensez alors à l’assurance bris de glace, une couverture particulièrement utile, qu'il s'agisse d'un bris accidentel du pare-brise, des phares ou des rétroviseurs. Une autre garantie optionnelle, bien que fortement recommandée, couvre les risques de vol et d'incendie. Dans le cas des vols, renseignez-vous auprès de votre assureur ou téléphonez : certains prévoient des tarifs différents si vous vous équipez d’un GPS permettant le tracking du véhicule, qui offre de grandes chances de retrouver un véhicule volé. Ces systèmes sont désormais si évolués que même en cas de secousse ressentie par l’appareil au moment de sa déconnexion ou son désamorçage par un ravisseur, une notification pourra être reçue sur smartphone pour localiser le point physique sur lequel s’est déroulé l’acte.

Pour finir, n’oubliez pas que s’informer et comparer sont les deux principaux conseils pouvant être donnés au moment de choisir une assurance. N’attendez pas simplement que votre banquier ou votre assureur vienne vous trouver en vous promettant un tarif attractif pour seulement un an ou dissimulant une obligation de contractualisation sur d’autres types de contrats (habitat, personne, etc).