Pénurie de semi-conducteurs, rebond de la crise sanitaire en Chine… comme tous les constructeurs, Tesla a dû faire face aux turbulences du marché de l’automobile lors des derniers mois.

La société américaine a même été particulièrement impactée, puisque les règles de confinement imposées par les autorités chinoises ont contraint la firme d’Elon Musk à stopper durant plusieurs semaines la production de sa Gigafactory de Shanghai. Si l’activité a repris depuis, l’impact de cet arrêt d’activité a eu des conséquences non négligeables, et attendues, sur les chiffres commerciaux de Tesla.

Ainsi, avec 254 695 véhicules livrés au cours du deuxième trimestre de 2022, Tesla enregistre une baisse d’environ 18% par rapport au trimestre précédent. Un sérieux coup d’arrêt, après une phase ininterrompue de croissance depuis plus de deux ans.

L’usine de Shanghai, inaugurée en 2018, dispose d’une capacité de production annuelle de 450'000 unités, et constitue la plaque tournante de fabrication et de livraisons des véhicules Tesla pour l’Asie, mais également l’Europe, et l’interruption de son activité a naturellement fortement impacté les résultats de la marque.

On rappellera que Elon Musk s’est montré récemment plutôt alarmiste au sujet de la situation financière chez Tesla, qui a investi un montant conséquent dans la nouvelle Gigafactory de Berlin, opérationnelle depuis le mois de mars.

Pourtant, au cumul des ventes par rapport au deuxième trimestre de 2021, la société affiche une croissance de 26%, dans un marché de l’électrique en pleine explosion. Et son usine de Freemont, en Californie, a atteint des records de production depuis son lancement.