Le plus grand fabricant mondial de batteries pour véhicules électriques, CATL, a officiellement lancé son service d’échange de batteries EVOGO en Chine avec l’ouverture des quatre premières stations sur l’île de Xiamen, dans la province du Fujian, le 18 avril.

Le réseau CATL de stations d’échange de batteries rapides sur l’île et ses environs devrait atteindre 30 unités d’ici la fin de cette année, ce qui permettra aux conducteurs de véhicules électriques situés n’importe où à Xiamen de trouver une station d’échange de batteries EVOGO dans un rayon de 3 kilomètres.

Exploité par la filiale CATL Contemporary Amperex Energy Service Technology Ltd. (CAES), le service d’échange de batterie EVOGO offrira aux consommateurs de véhicules électriques une alternative à la recharge.

Les stations d’échange de batteries sont compatibles avec les véhicules électriques équipés de modules de batterie LFP appelés Choco-SEB (du fait de leur ressemblance avec... des plaquettes de chocolat), chacun contenant 26,5 kWh d’énergie. Les blocs de batterie utilisent la dernière technologie CTP (cell-to-pack) de CATL et dispose d’une densité d’énergie supérieure à 160 Wh/kg ou 325 Wh/L.

CATL EVOGO battery-swapping station in Xiamen, China

Pour l’instant, le premier véhicule à adopter les Choco-SEB est le monospace Bestune NAT (Next Automatic Taxi) construit par FAW Group, qui offre environ 200 kilomètres d’autonomie à partir d’un module de batterie.

Les modules de batterie appartiennent à CATL, ce qui signifie que les utilisateurs de véhicules électriques n’ont pas à se soucier de la dégradation, de l’entretien ou du remplacement de la batterie.

De plus, en utilisant ces modules, les utilisateurs de véhicules électriques peuvent choisir de fonctionner sur un seul module lorsqu’ils parcourent de courtes distances, ce qui signifie que le véhicule évitera de transporter un poids de batterie inutile. Lors de longs trajets, l’utilisateur peut simplement ajouter un deuxième ou un troisième module en fonction de ses besoins.

Actuellement, CATL facture 399 Yuan chinois (un peu moins de 60 euros) pour la location d’un module Choco-SEB par mois, bien que les prix soient ajustés en fonction du niveau de consommation d’énergie des utilisateurs.

Selon CATL, pour chaque service d’échange de batterie dans une station, le coût est presque le même que celui du service de recharge rapide en courant continu, lequel présente un tarif également variable en fonction des différents emplacements des stations et des plages horaires.

Le remplacement des batteries est cependant beaucoup plus rapide. Lorsque CATL a annoncé pour la première fois le lancement du réseau d’échange de batterie EVOGO en janvier, la société avançait une durée d’environ une minute pour l’échange d’un seul module de batterie, les utilisateurs accédant au service via une application.

À l’avenir, CATL prévoit de collaborer avec un nombre plus important de partenaires afin de lancer davantage de modèles de véhicules compatibles EVOGO et étendre le réseau de stations d’échange rapide de batteries dans davantage de villes chinoises.

La société installera initialement des stations dans dix villes du pays.