Le développement du marché de l’automobile électrique s'accompagne de la multiplication des projets d’usines de batteries en Europe et dans le monde. En France, trois Gigafactories s’apprêtent à voir le jour.

D’après Bloomberg, Stellantis serait sur le point d’annoncer la construction d’une Gigafactory sur le continent nord-américain, plus précisément au Canada.

Le géant automobile, qui englobe les groupes PSA et Fiat-Chrysler, dispose déjà d’un centre de production dans le comté de Windsor-Essex, dans l’état canadien de l’Ontario, où sont produites, pour le marché nord-américain, les Chrysler Pacifica, Pacifica Hybrid (une hybride rechargeable), Grand Caravan et Voyager.

C’est à proximité de centre de production que Stellantis devrait, en partenariat avec LG Energy Solutions, installer une centrale d’assemblage de batteries d’une capacité de production annuelle de 40 GWh, et dont le lancement serait prévu pour le printemps 2024.

Si ce projet n’a pas encore été confirmé par la direction de Stellantis, son officialisation devrait être effective dans les jours qui viennent.

Rappelons qu’en octobre dernier, Stellantis et LG Energy Solutions avaient déjà annoncé leur intention de construire conjointement une usine de batterie en Amérique du Nord, encouragés en ce sens par les mesures incitatives du gouvernement canadien en faveur des entreprises d’énergie propre.

Par ailleurs, Stellantis a récemment annoncé vouloir que 40 % de ses véhicules vendus en Amérique du Nord soient électriques d’ici 2030.

Stellantis avait également dévoilé un partenariat avec Samsung pour la production de cellules et de modules de batterie en Amérique du Nord. Une usine dont l’emplacement n’a, pour l’heure, pas encore été précisé, mais dont le démarrage est d’ores et déjà acté pour 2025 avec une capacité de production annuelle initiale de 23 GWh, qui pourrait être poussée à 40 GWh.