Les immatriculations de voitures zéro émission en Chine ont baissé de 18,6% en janvier, ce qui coïncide avec l’arrêt fin 2021 des aides du gouvernement pour l’achat de véhicules de ce type.

Les données publiées pour le mois de janvier par l’Association Chinoise des Constructeurs Automobiles (CAAM) concernent ainsi les véhicules autrefois éligibles au bonus écologique, à savoir, outre les véhicules électriques, les hybrides rechargeables et à hydrogène, regroupés sous l’acronyme NEV en Chine.

Dans le détail, on note que 518 000 immatriculations de NEV avaient été enregistrées en décembre 2021 (ce qui constituait par ailleurs une hausse de +159.5% par rapport à la même période en 2020), un chiffre qui est descendu à 431'000 unités en janvier 2022.

Le chiffre de décembre, et la différence existant avec le premier mois de 2022 s’explique aussi par le fait que les consommateurs chinois se sont justement rués vers les concessions afin de bénéficier des dernières remises écologiques avant leur arrêt à la fin du mois.

Rien d’alarmant donc, d’autant que les ventes de NEV ont progressé de 135.8% en janvier 2022 pour le marché chinois par rapport à janvier 2021.

Pour rappel, en France, le bonus écologique est fixé depuis juillet dernier à 6'000 euros (pour un véhicule électrique de moins de 45'000 euros), 5'000 euros pour un véhicule dont le prix est compris entre 45 et 60'000 euros, et 1'000 euros pour un achat au-delà de 60'000 euros.