Face au défi de rendre accessible au plus grand nombre les points de recharge pour véhicules électriques, de nombreuses initiatives voient le jour.

C’est le cas de Electra, jeune entreprise française créée début 2021, dont le but est de "désangoisser la recharge", soit de la rendre accessible à un plus grand nombre et de la rendre plus facile d’usage.

"L’urgence aujourd’hui, c’est d’avoir de l’impact sur la réduction de nos émissions de CO2", explique Aurélien de Meaux, PDG d’Electra. "La mobilité représente 30 % des émissions de CO2, et l’on se rend compte qu’il faut accélérer la transition vers la voiture électrique."

"Et pour parvenir à ce que les gens adoptent facilement [la voiture électrique], on s’est rendu compte que le principal frein était la recharge : pas assez points de recharge, c’est compliqué, on ne comprend pas le prix, trop lent à recharger, etc. Raison pour laquelle nous déployons une infrastructure rapide, très simple à utiliser, et fiable."

Les bornes de recharge, fabriquées en Italie par Alpitronic, et en Chine par XCharge, proposeront les connecteurs Combo CCS et CHAdeMo, permettant la recharge rapide en courant continu. Elles permettront une puissance qui pourra être comprise entre 150 kW et 225 kW. De quoi refaire "le plein" en une vingtaine de minutes ou recharger 100 km en 5 minutes seulement.

 

Une application pour gérer sa recharge

Les utilisateurs pourront passer par l’application mobile Electra pour leur recharge, ce qui leur permettra de réserver une borne. Ils auront également la possibilité de bénéficier d’une recommandation optimisée de la borne, puis de la durée de chargement, et d’un paiement automatique sur la borne ou via l’application.

La première station Electra vient ainsi d’être implantée à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), l’objectif étant de déployer 1’000 stations de recharge rapide à travers la France d’ici 2030.