Renault, Nissan et Mitsubishi auraient l'intention de tripler leurs investissements dans l'électromobilité pour atteindre les 30 milliards d'euros. Cela devrait permettre de développer 30 nouvelles voitures électriques d'ici 2030. Le plan devrait être annoncé jeudi prochain. C'est ce que rapporte Reuters en se référant à deux sources proches du dossier.

Le plan, appelé Alliance to 2030, vise à renforcer la coopération entre les trois constructeurs automobiles. Le groupe franco-japonais veut ainsi investir 20 milliards d'euros supplémentaires dans le développement de voitures électriques au cours des cinq prochaines années. Cela représente un triplement des investissements actuels de 10 milliards. Les 30 nouvelles voitures électriques à batterie seront pour la plupart basées sur cinq plates-formes :

  • CMF-EV (base de la Megane électrique et de la Nissan Ariya)
  • Plate-forme à bas prix pour Dacia, Nissan et son partenaire chinois Dongfeng
  • Plate-forme Kei-Car
  • Plate-forme pour les véhicules utilitaires légers
  • CMFB-EV (une autre plateforme pour les voitures électriques compactes)

La plate-forme bon marché pour Nissan, Dongfeng et Dacia est peut-être la CMF-A, la même base qu'utilisées par la Dacia Spring (vendue en Chine sous le nom de Renault KZ-E), de sa version thermique Renault Kwid et de modèles Dongfeng moins connus.

Dacia Spring
Dacia Spring et sa base CMF-A
Renault Megane E-Tech Electric (2021)
Renault Megane E-Tech Electric et sa base CMF-EV

La dernière plate-forme pour voitures électriques "compactes" devrait être développée par Renault d'ici le milieu de la décennie, selon le rapport. En raison de la lettre B, il devrait toutefois plutôt s'agir d'une plateforme pour petites voitures (pour le segment B). Jusqu'à présent, Renault dispose dans ce domaine de la plate-forme CMF-B, qui ne porte toutefois que des modèles à combustion (comme Clio et Captur).

CMFB-EV devrait en tout cas porter la nouvelle Micra électrique de Nissan - un véhicule du segment B. Selon le rapport, Renault prévoit également une voiture électrique sur cette base. Il est possible qu'il s'agisse de la Renault 5.

Nissan Micra
Nissan Micra
renault 5 prototype - conceito carro eletrico
Renault 5 Electric Concept

L'alliance des trois marques prévoit en outre de coopérer dans le domaine des batteries, ce qui devrait permettre de réduire de moitié les coûts de production. En 2030, le groupe devrait produire un total de 220 gigawattheures de capacité de batterie en France, en Grande-Bretagne, en Chine et au Japon. Avec des batteries de 50 kWh, cela suffirait pour un peu plus de 4 millions de voitures électriques. En outre, les batteries à l'état solide que Nissan développe devraient pouvoir être utilisées par tous les partenaires du groupe.

Concept Chill-Out de Nissan
Concept Chill-Out de Nissan
Concept de hang-out Nissan
Concept de hang-out Nissan

Renault veut devenir une marque entièrement électrique en Europe d'ici 2030 et ne prévoit de lancer dix nouveaux véhicules électriques d'ici 2025. Nissan prévoit pas moins de 15 nouveaux modèles 100% électriques d'ici 2030. Ensemble, cela fait déjà 25 sur les 30 promis.