Le restomod électrique est de plus en plus à la mode. Aux États-Unis, il existe une entreprise, Zero Labs Automotive, qui a une approche très particulière. Au lieu d'essayer d'adapter la disposition du moteur, des batteries et des accessoires à l'espace disponible, elle a créé une plate-forme "universelle" sur laquelle elle monte directement la voiture en question.

Aujourd'hui, Zero Labs présente la troisième génération de cette plateforme EV, conçue principalement pour les SUV, les pick-ups et les berlines construits sur un plancher à longerons. Par rapport à son prédécesseur, du moins selon les informations publiées par l'entreprise elle-même, il comporte plus de 2000 améliorations.

Conversions électriques à partir de 2015

Basé à Hawthorne, en Californie, Zero Labs a été fondé en 2015 et, depuis le premier jour, a toujours poursuivi une idée précise de conversion zéro émission des voitures à moteur endothermique : celle basée sur l'adoption d'une plateforme ad hoc.

Le PDG Adam Roe explique la philosophie de l'entreprise comme suit : "Beaucoup de nos clients ont déjà un véhicule électrique comme véhicule de tous les jours, mais ils estiment que les nouveaux véhicules électriques manquent un peu de personnalité. Ils n'ont aucun lien avec la tradition. C'est pourquoi nous sommes nés : pour combler le fossé entre les voitures électriques modernes et notre passé automobile, fait de souvenirs, d'expériences et d'émotions".

Zero Labs: la nuova piattaforma universale

En avril dernier, Zero Lab a diffusé un film dans lequel il convertissait un Ford Bronco de 50 ans à l'électricité. La vidéo montrait comment l'ensemble de l'opération pouvait être réalisé en 24 heures seulement. On ignorait à l'époque que l'entreprise californienne testait pour la première fois sa plateforme de troisième génération. La même chose a été faite sur un Land Rover Defender de "troisième série" (celui qui a été produit pendant la majeure partie des années 1970).

600 ch, autonomie de 400 km

Maintenant que cette plateforme est officialisée, la société a également publié les informations. Tout d'abord, la garde au sol est réglable grâce aux suspensions à commande électronique. Il y a aussi la direction à assistance variable et même le freinage régénératif permettant de conduire avec une seule pédale.

D'un point de vue mécanique, la plateforme dispose de deux moteurs électriques d'un total de 600 ch, disposés sur les deux essieux pour assurer la présence de quatre roues motrices. Sans oublier une batterie dont la capacité n'est pas connue, mais qui devrait être suffisamment importante pour garantir une autonomie d'environ 400 km.

Land Rover Defender Zero Lab

Maintenant que l'entreprise a mis au point une recette qu'elle considère comme réussie, elle va se concentrer sur la fabrication de variantes de cette technologie pour d'autres types de voitures. Roe annonce déjà l'avenir : "Il y aura également une version pour les voitures de sport. Pas tout de suite, mais ça viendra."