Tesla aurait commandé à CATL des batteries lithium-fer-phosphate (LFP) d'une capacité de 45 GWh, destinées principalement aux Model 3 et Model Y. Cette information provient de sources non divulguées, citées par le média chinois 36kr (via CnEVPost et Gasgoo).

Tesla a récemment annoncé un changement global vers des batteries lithium-ion LFP sur ses modèles en finition standard. À noter que la société utilise déjà les cellules LFP de CATL à grande échelle dans son usine de Shanghai, en Chine, mais le constructeur pourrait étendre leur utilisation.

En supposant qu'un seul pack de batteries soit de 55 kWh (Model 3) ou 60 kWh (Model Y), les 45 GWh seraient suffisants pour produire 750 000 à 818 000 voitures électriques. Il n'est pas clair à ce stade si les 45 GWh correspondent à une production annuelle ou totale, mais compte tenu de l'échelle de Tesla (probablement vers une production de 1,5 million par an en 2022/2023), il pourrait s'agir d'un volume annuel.

Selon cette rumeur, les deux entreprises sont en pourparlers pour augmenter le volume.

"Les sources ont également déclaré qu'en dehors de la commande de 45 GWh, Tesla va en commander davantage. Les deux parties sont en pourparlers à ce sujet", ont déclaré ces mêmes sources.

Il ne faut pas oublier que Tesla aimerait utiliser la chimie des batteries LFP également pour les systèmes de stockage de l'énergie ; une partie de l'accord pourrait donc être liée à cette branche de l'activité.

La chimie LFP sans cobalt est l'une des plus abordables, en plus d'être durable et sûre. Cependant, elle n'atteint pas la densité énergétique des autres types comme le NCM ou le NCA. C'est pourquoi, la principale approche consiste à utiliser les LFP dans les véhicules de base, les véhicules lourds ou les systèmes de stockage d'énergie. Pour améliorer la densité d'énergie, les fabricants essaient l'approche de la batterie de cellule à cellule et de la batterie structurelle.