Les avantages des moteurs électriques ne sont pas uniquement réservés aux véhicules de tourisme, les transports en commun peuvent aussi en bénéficier. Et ça tombe bien, certains commencent déjà à se mettre au vert. Les bus devraient être les premiers véhicules à éliminer totalement le moteur à combustion interne et ce ne sont pas les offres qui viennent à manquer.

Equipmake, spécialiste dans le développement de moteurs électriques, s'est associé au carrossier espagnol Beulas pour créer le Jewel E, un bus à impériale (également connu sous le nom de bus londonien) zéro émission. Son groupe propulseur, conçu par Equipmake, peut produire une puissance de 400 kW (536 ch) et un couple ahurissant, mais nécessaire, de 3500 Nm. Trois options sont disponibles pour la batterie lithium-ion : 325 kWh, 434 kWh et 543 kWh.

Galerie: Bus à impériale électrique Jewel E

Les batteries et le couple donnent au bus une autonomie de 402 kilomètres, ce qui devrait être largement suffisant pour effectuer les trajets quotidiens. D'après Equipmake, le Jewel E est le premier bus 100% électrique à répondre aux standards de sécurité dictés par Transport for London et qui seront mis en place dans la capitale britannique en 2024.

Ce bus devrait entrer dans la phase d'essais avant la fin de l'année. Les essais en service devraient commencer quant à eux au cours du premier trimestre de 2022. La production et la vente devraient également débuter l'an prochain. Le Royaume-Uni souhaite qu'au moins 4000 bus zéro émission de fabrication britannique circulent dans le pays d'ici 2024.

En raison de leur utilisation régulière et des courtes distances qu'ils parcourent, les bus sont les véhicules parfaits pour l'électrification. De plus, les temps de charge sont loin d'être un problème avec eux puisque l'opération peut être réalisée entre les services.