Comme c'est également le cas pour la majorité des marques du groupe Volkswagen, Audi se tourne vers l'électrique et accélère le développement de ses véhicules zéro émission. Le constructeur allemand pourrait même totalement abandonner le moteur à combustion interne à partir de 2026 et, si tout se passe comme prévu, toutes les nouvelles Audi seront entièrement électriques dans cinq ans à peine.

Mais cette révolution ne signifie pas pour autant que le design des véhicules d'Ingolstadt changera du tout au tout. Lors d'une récente table ronde virtuelle, Audi a en effet révélé qu'il conserverait sa calandre Single Frame, quel que soit le groupe propulseur se cachant sous la carrosserie. 

Bien que de nombreux constructeurs considèrent la calandre comme un élément archaïque à l'ère de l'électrification, car elle n'est plus nécessaire pour assurer le refroidissement, Audi voit néanmoins sa calandre Single Frame comme un élément distinctif qui continuera à jouer un rôle majeur dans les codes du design de la marque.

Les jours de la calandre Single Frame – qui sera prochainement connue sous le nom de "face électrique", comme l'ont révélé les designers d'Audi – ne sont donc pas comptés. Certes, d'un point de vue technologique, la calandre n'est pas franchement importante, mais elle devrait aider la marque à se différencier de la concurrence, et c'est tout ce qui compte.

À ce stade, nous ne savons pas encore dans quelle direction le langage stylistique d'Audi évoluera dans le monde des véhicules électriques. Les calandres pourraient voir leur forme inchangée, mais l'intérieur pourrait être modifié afin de s'adapter à la forme plus aérodynamique des voitures zéro émission. À en juger par certains des modèles actuels d'Audi, il pourrait y avoir au moins deux variantes différentes : une solution plus traditionnelle, comme sur le e-tron Quattro, et une plus simplifiée et moderne, comme sur le concept A6 e-tron.