Deux challengers se disputent le record de vitesse électrique !

Voxan a connu une année 2020 incroyablement chargée. Le constructeur monégasque visait plusieurs records de vitesse avec sa Wattmann électrique, cependant, à cause de la pandémie de coronavirus, l'équipe n'a pas pu se rendre sur le lieu retenu pour battre ces records, le salar d'Uyuni, en Bolivie.

Il a donc fallu modifier la Wattman pour qu'elle puisse rouler sur de l'asphalte. Mais les efforts de Voxan ont payé. En novembre, l'équipe a établi un total impressionnant de onze nouveaux records sur l'aérodrome de Châteauroux, avec Max Biaggi au guidon. Mais les records sont faits pour être battus. La performance de Voxan a invité White Motorcycle Concepts à faire mieux. Avec sa WMC250EV, la firme vise un record de vitesse britannique cette année, et le record du monde en 2022.  

Galerie: Voxan Wattman

Lorsque quelqu'un vous met au défi, on peut difficilement l'ignorer. Alors, Voxan a décidé d'optimiser sa Wattman pour améliorer ses précédentes marques et battre la WMC250EV si elle s'avérait performante. La moto électrique perdra un peu de poids afin qu'elle puisse concourir dans la catégorie des moins de 300 kilos.

"Essayer d'établir de nouveaux records de vitesse à peine un an après avoir obtenu les premiers est exaltant !" s'est exclamé Gildo Pallanca Pastor, président de Venturi et Voxan. "J'ai la chance de pouvoir compter sur une super équipe qui a fait de la Voxan Wattman la moto électrique la plus rapide du monde. Onze records, c'est bien mais ce n'est pas assez ! Je veux encore contribuer à faire avancer la mobilité électrique."

Parmi les onze records établis, et validés par la Fédération internationale de motocyclisme, la Wattman a atteint la vitesse de 394,45 km/h sur le quart de mile (environ 400 mètres) en départ lancé. Et selon Biaggi, la barre des 400 km/h pourrait être aisément franchie lors de la prochaine tentative.

"Je n'arrive pas à croire le travail que nous avons accompli en quelques mois", a ajouté le pilote italien. "En novembre dernier, nous nous demandions si nous allions atteindre les 400 km/h alors qu'aujourd'hui cette vitesse est, ni plus ni moins, notre base de travail ! C'est au-delà de cette valeur charnière que nous apprenons et progressons. Compte tenu de notre motivation, de l'esprit d'équipe qui règne chez Voxan et de notre soif d'amélioration, je suis certain que nous y arriverons."