Ces deux véhicules seront destinés aux marchés nord-américains et européens.

Le premier constructeur automobile vietnamien VinFast a annoncé lundi qu'il lancerait en mars 2022 deux nouveaux modèles de véhicules électriques destinés aux marchés nord-américains et européens, afin de tenter de se faire une place dans une industrie d'avenir, mais déjà encombrée.

La marque est une filiale du plus grand conglomérat privé du Vietnam, Vingroup, qui appartient à l'homme le plus riche du pays, un milliardaire peu médiatique qui a commencé sa carrière en vendant des nouilles instantanées en Ukraine. La société a déclaré lundi qu'elle avait officiellement commencé ses activités aux États-Unis, au Canada, en France, en Allemagne et aux Pays-Bas, ayant recruté du personnel et ouvert des bureaux dans ces "marchés clés".

Elle a pour objectif de lancer deux nouveaux modèles de voitures électriques, les VF e35 et VF e36, une berline et un SUV en mars 2022, a-t-elle ajouté. Pour tenter de s'imposer face à une concurrence féroce, notamment les géants Tesla ou Volkswagen, Vinfast a annoncé avoir recruté des experts en provenance de chez BMW, Toyota et Tesla.

Créée en 2017, Vinfast a vendu environ 30 000 véhicules l'année dernière au Vietnam, où elle commercialise des voitures familiales et des 4x4, ainsi que des scooters électriques et des bus électriques. La société a lancé en janvier son premier modèle de voiture électrique pour le marché vietnamien, la VF e34, qui coûte environ 29 000 dollars et affirme avoir reçu environ 25 000 précommandes.

Mais Vinfast a clairement fait savoir qu'elle avait des ambitions mondiales. En février, elle a annoncé qu'elle avait reçu un permis pour tester des véhicules autonomes sur la voie publique en Californie et qu'elle commencerait à vendre deux de ses trois modèles dotés de fonctions autonomes aux États-Unis, au Canada et sur les marchés européens à partir de 2022.

L'empire Vingroup s'étend de l'immobilier au tourisme en passant par l'éducation, la santé et la grande distribution. La fortune de son PDG Pham Nhat Vuong est estimée à sept milliards de dollars, selon le magazine Forbes. (avec AFP)