Ce n'est pas le record du monde, mais cette performance est louable.

Qu'elles soient thermiques ou électriques, les voitures ont une durée de vie limitée. Le kilométrage est un bon indicateur pour connaître l'état d'usure d'un véhicule. En effet, une voiture ayant roulé 200 000 km ne restera pas plus longtemps sur la route (à condition qu'elle roule toujours) qu'une voiture n'ayant parcouru que 50 000 km. 

Il y a quelques années, et comme nous n'avions pas assez de recul, les électrico-sceptiques pointaient du doigt la durée de vie des voitures électriques. Finalement, et en ce qui concerne les Tesla, il semblerait que les voitures du constructeur de Palo Alto soient tout à fait capables de rouler au moins aussi loin qu'une voiture thermique. 

Sur internet, les exploits s'enchaînent. Le dernier en date nous vient d'Australie, là où le propriétaire d'une Tesla Model S 75D de 2018 a parcouru 400 000 km avec sa berline américaine (à raison de 400 km par jour). Fait étonnant, et malgré son kilométrage élevé, sa voiture a conservé ses freins d'origine. Il faut préciser que la majeure partie de ses trajets ont été réalisés sur autoroute, et que le freinage régénératif a donc été utilisé massivement. 

Au cours de ces années, ce propriétaire dit avoir dépensé moins de 5000 dollars pour l'entretien de son véhicule. Il a remplacé une poignée de porte, le compresseur de la climatisation (à 330 000 km), une caméra (à 210 000 km) ainsi que les arbres de transmission (à 360 000 km). Quant à la batterie, neuve, et chargée à bloc, son autonomie était de 379 km. Aujourd'hui, l'autonomie a diminué à 343 km, soit une perte d'environ 9%. Pleinement satisfait de son véhicule, il a déjà passé commande pour la Model S Plaid qui offre une plus grande autonomie, mais surtout, une puissance phénoménale de 1050 ch.

Ailleurs dans le monde, il existe des Model S à plus fort kilométrage. On se souvient qu'un Américain a parcouru 1,2 million de kilomètres avec sa voiture électrique, ce serait le record absolu