La R5 sera munie du même groupe propulseur que la Mégane E-Tech.

Deux certitudes : Alpine se prépare à devenir une marque 100% électrique et la Renault 5 revient en production en tant que modèle zéro émission. Et d'après les récentes déclarations de Gilles Le Borgne, à la tête du département technique de Renault, une Alpine R5 est à l'étude pour l'année 2024.

Forcément sportif, ce modèle aura une puissance de 215 ch (160 kW), largement plus que les 134 ch de la R5 électrique "classique". Selon toute vraisemblance, une version raccourcie du groupe propulseur de la Mégane E-Tech sera utilisée.

"Nous avons pris le moteur de 100 kW en raccourcissant la longueur du e-moteur que nous utiliserons sur la Mégane", a expliqué Le Borgne au magazine Autocar. "Il peut passer par la même chaîne de production et possède les mêmes technologies. Mais il y a moins de cuivre et d'autres éléments, donc il est plus court. Nous voulons faire des voitures Alpine, comme vous pouvez l'imaginer. En raccourcissant le moteur, il aura la même installation. Nous devrons ajuster la voie, car tout sera plus sportif sur la R5 Alpine."

Le moteur transmettra la puissance sur le train avant mais il semble que les ingénieurs français planchent aussi sur un système torque vectoring à l'arrière, pour offrir au conducteur une bonne maniabilité et de belles performances. Nous avons donc très hâte de voir le produit fini, et surtout de le tester !

Lorsque l'Alpine R5 arrivera en 2024, elle sera suivie d'un SUV coupé avec deux moteurs, ainsi que d'une remplaçante entièrement électrique de l'A110, qui est aujourd'hui une rivale de la Porsche 718 Cayman. Par ailleurs, le constructeur allemand travaille aussi sur un équivalent électrique de son modèle. La rivalité Alpine-Porsche devrait donc se poursuivre dans les années à venir, bien que nous ne sachions pas encore quand l'un ou l'autre véhicule sera lancé.