A l'occasion de la Motor Valley Fest, parlons de l'avenir électrique de Ferrari, Lamborghini, Pagani, Maserati et Dallara.

Dans quatre ans, soit d'ici 2025, près d'un tiers des hypercars seront 100 % électriques et un autre tiers sera équipé de moteurs hybrides rechargeables.

 Cette estimation, qui prévoit un boom de l'électrification des voitures les plus puissantes et les plus rapides du monde, a été présentée lors de la conférence d'ouverture du Motor Valley Fest 2021 par Gianluca Camplone, associé principal de McKinsey & Company.

Des clients riches à la recherche d'hypercars

Observant ces chiffres proposés par le cabinet de conseil, les PDG et les représentants des plus importantes entreprises automobiles d'Émilie-Romagne qui ont des clients et des admirateurs dans le monde entier : Ferrari, Lamborghini, Pagani, Dallara, Maserati, Ducati et Energica. Toutes ces marques font le point sur l'état de l'électrification des voitures de sport, supercars, hypercars et motos.

Motor Valley Fest 2021

Avant de parler de la vague électrique imminente qui va déferler sur les usines et les ateliers de la Motor Valley italienne, précisons ce que nous dit l'étude McKinsey. Tout d'abord, on prévoit un doublement des ventes mondiales d'hypercars (super voitures de sport dont le prix est supérieur à un million d'euros), qui passeront d'environ 1000 aujourd'hui à 2000 en 2025.

Les hypercars électriques sont la nouvelle frontière

Aujourd'hui, seuls 15 % des hypercars vendus sont électriques, mais dans quatre ans, cette même part de marché doublera pour atteindre 30 %, les hybrides rechargeables passant de 20 % à 30 % et les versions traditionnelles à essence de 65 % à 40 %. En pratique, on prévoit que 60 % des hypercars vendues dans le monde seront électrifiées d'une manière ou d'une autre d'ici 2025.

Motor Valley Fest 2021

La même étude présentée par Camplone indique également les raisons qui conduiront à ce tournant historique et "vert" dans le monde des hypercars. Tout d'abord, il y a le nombre croissant de personnes fortunées dans le monde, celles définies comme des "high-net-worth individuals" (HNWI) qui disposent d'une liquidité de plus de 30 millions de dollars : de 2000 à 2020, ce nombre a quadruplé (de 63 000 à 238 000) et en 2025 il atteindra 330 000.

Cibler les jeunes

Ce vaste public de clients potentiels au pouvoir d'achat très élevé est de plus en plus composé d'individus issus des jeunes générations qui sont souvent fascinés par la puissance, la vitesse et l'exclusivité des hypercars électriques, si ce n'est par l'aspect environnemental proprement dit.

Motor Valley Fest 2021
Motor Valley Fest 2021

Cette nouvelle démographie et les réglementations internationales de plus en plus strictes en matière d'émissions ne sont que quelques-unes des forces qui conduiront à la production de voitures de sport ultra-rapides à émissions nulles.

Ce qu'en pensent les marques de la Motor Valley

Voyons ce que les représentants des constructeurs automobiles et de motos présents à la Motor Valley Fest pensent des prochaines voitures électriques, dans l'ordre, Lamborghini, Ferrari, Pagani, Dallara, Maserati, Ducati et Energica. Vous trouverez également ci-dessous la vidéo complète de la conférence d'ouverture du Motor Valley Fest, avec les déclarations de chaque PDG.

Lamborghini - Stephan Winkelman

"Nous avons une voie claire, je ne dis rien de nouveau, la durabilité concerne tout le monde et aussi les super voitures de sport. Nous suivons un chemin en trois étapes : nous célébrons toujours le moteur à combustion interne et en 2023-2024, toute la gamme sera électrifiée. Elles garderont notre moteur historique (le V12), mais elles seront toutes hybrides rechargeables. Et grâce à cela, nous réduirons les émissions de 50 %. Nos investissements sont les plus importants que nous ayons faits dans notre histoire. La première Lamborghini électrique arrivera en 2027.

Les clients sont prêts. Nous pensons que le bon moment est dans la seconde moitié de la décennie. Nous avons lancé la SIANn, notre première hybride. Nous sommes convaincus que nous serons en mesure d'obtenir de meilleures performances qu'aujourd'hui, également en termes de rapport poids/puissance.

Cependant, nous devons voir quelle sera la feuille de route indiquée par le législateur d'ici à 2030. Nous savons très bien ce qu'il faut faire au niveau du groupe. Si une voiture dure 6 ou 8 ans, alors l'argent que je mets aujourd'hui doit me permettre d'être conforme à ce qui se passera dans la prochaine décennie. Je ne vois pas de marche arrière possible. Les organisations vont de l'avant. Lamborghini est née d'un défi lancé par Ferruccio et nous acceptons ces défis.

Personne ne nous a dit comment réduire les émissions. Donc nous défendons l'idée en deux étapes. D'une part, nous faisons l'hybridation et notre client sera encore plus satisfait. Ensuite, nous ferons une voiture entièrement électrique qui ne sera peut-être pas une super voiture de sport. Après tout, nous n'avons pas seulement produit des super voitures de sport et l'Urus le prouve, nous avons donc une expertise et une histoire dans ce sens.

Le carburant synthétique doit être crédible pour le monde entier, il doit être possible pour tout le monde et pas seulement dans la Motor Valley. Est-ce que nous, avec notre petit nombre, nous polluons ou changeons le climat de la planète ? Non, mais nous avons une responsabilité sociale et nous devons le faire. J'ai mon fils qui n'a pas de permis, il s'en moque. Nous devons faire en sorte que notre voisin ne nous demande pas d'arrêter d'utiliser une de nos voitures."

Ferrari - Enrico Galliera

"Nous sommes confrontés à l'un des défis les plus importants pour l'ensemble de l'industrie automobile. Il suffit de penser à quel point cela peut être crucial pour une entreprise comme Ferrari, qui a fait du son du moteur l'un des éléments déterminants de l'expérience de conduite.

Chaque technologie qui arrive sur le marché est utilisée pour améliorer le produit final (par exemple, la transmission à double embrayage qui a éliminé la boîte de vitesses mécanique). En ce qui concerne l'électrique, ce processus a commencé il y a longtemps, en 2013, nous avons lancé LaFerrari. En 2019, la SF90 Stradale de 1000 ch qui fait jusqu'à 25 km en tout électrique. Plus récemment, la deuxième 296 GTB hybride rechargeable, visible ici au Motor Valley Fest en première mondiale.

Tout cela pour dire quoi : qu'il s'agit de notre capacité à utiliser une technologie au service de la mission du produit : performance et plaisir. L'électrification peut aider. Le prochain grand défi est un véhicule entièrement électrique et nous voulons y arriver en 2025. Le grand défi sera d'être capable de le faire tout en maintenant ou en trouvant les caractéristiques uniques de Ferrari."

Pagani - Horacio Pagani

"Aucun client ne nous a demandé une voiture électrique à ce jour, mais nous avons déjà commencé en 2018 avec le développement du nouveau modèle qui sera également électrique. Pour une entreprise aussi petite que la nôtre, c'est encore un défi majeur.

Ce qui est fascinant, c'est qu'en n'ayant pas de retour des clients, nous pouvons créer quelque chose qui suscite l'enthousiasme. Nos voitures, qui sont d'ailleurs les voitures les plus chères du monde, sont probablement aussi les voitures les plus inutiles du monde. Si nous parvenons à créer quelque chose d'excitant, les gens pourraient être intéressés par une voiture inutile mais électrique.

Je pense que ce choix forcé de l'électrique n'est pas venu naturellement. Nous sommes conscients que nous devons améliorer la planète. Mais la façon de mener à bien ce projet est quelque chose qui est venu d'en haut. De la politique. Et les choix qui viennent de la politique ne sont pas toujours les bons. Ainsi, si nous pensons à l'électricité que nous produisons en Italie, nous trouvons des sources très polluantes. Je pense qu'étant donné la façon dont l'énergie est produite, nous devons réfléchir à la façon de changer ces méthodes de fabrication.

Ensuite, il est clair que nous devons utiliser la voiture électrique en ville. Je pense que nous devons procéder par étapes. Pour les 6-7 prochaines années, la voiture GNC sera peut-être la solution pour les longues distances. Je suis d'accord avec ce que dit Pontremoli sur la fonction de la Motor Valley, ce territoire très riche. Nous devons accroître les connaissances en investissant beaucoup.

La partie connaissance est fondamentale et il faut de l'humilité de la part de nous tous, travailler ensemble parce qu'il y a des choses que les clients voient et comprennent, mais il y en a d'autres qu'un client ne peut pas voir. Une Ferrari ou une Lamborghini peuvent avoir une batterie commune que personne ne va voir. Il est donc intéressant d'avoir des synergies. Nous avons un partenaire historique qui est Daimler. La relation est étroite. Nous suivons ce qu'ils font et nous travaillons avec eux, ce qui nous aide à rester petits. Je pense que nous devrions mettre de l'ordre dans nos priorités."

 

Dallara - Andrea Pontremoli

"J'espère que les petits constructeurs sont là, sinon comment pouvons-nous le faire ? Je vois un monde fait comme ça : aucun groupe seul ne peut faire ce qui a été dit. Il faut travailler ensemble. Chacun est spécialisé dans un domaine et ce domaine doit être combiné avec l'ADN de la Motor Valley.

Nous devons travailler ensemble, créer des compétences, approfondir certaines niches, nous devons créer la Motor Valley du monde. C'est ici qu'un étudiant doit venir pour étudier la voiture du futur. Je ne sais pas si l'avenir sera électrique, mais il doit être plus durable.

L'électrique ne sera pas l'avenir : il y aura un avenir avec un moteur à combustion qui est beaucoup plus durable. La F1 est la voiture la plus efficace de la planète aujourd'hui. Nous devons apprendre des technologies. N'oublions pas l'hydrogène et les carburants synthétiques. Qui va étudier ces choses ? À mon avis, nous devrions les faire ici, dans la Motor Valley."

Maserati - Francesco Tonon

"Nous pensons que l'électrique a une idée forte de la performance, de l'innovation et de la durabilité. Et nous pensons qu'il y a aussi un client prêt. Maserati a pris ce vent de changement et l'utilise pour faire avancer le plan Folgore.

L'avenir est déjà là, notamment avec la Ghibli et le Levante, et nous présenterons bientôt la Granturismo entièrement électrique. Nous voulions qu'elle soit électrique car c'est une voiture emblématique pour nous. La Granturismo comme première électrique, mais ensuite dans les 3-4 prochaines années, tous les modèles seront électrifiés, parce que c'est ce que le client nous demande."

Ducati - Claudio Domenicali

"Dans cette question se trouve l'opportunité de comprendre l'importance de la Motor Valley. Ducati n'a pas de besoins différents de ceux d'une Lamborghini ou d'une Ferrari. Il y a une tendance, une forte demande, la réduction du CO2 est un engagement que nous avons pris en tant que groupe et c'est un défi technologique passionnant.

Chacun d'entre nous est appelé à donner la réponse la plus appropriée. La mobilité électrique est la réponse la plus prête. Il y a d'autres solutions qu'il ne faut pas oublier, cela ne finira peut-être pas comme ça, parce que l'hydrogène, parce que les carburants synthétiques, tout dépend de la façon dont on développe la technologie pour réduire les coûts de production. 

Les produits électriques sont extrêmement intéressants. Le problème est le réservoir d'énergie. Le problème est la chimie de la batterie en tant que densité d'énergie.

Je pense qu'au cours de cette décennie, il y aura une évolution. Pour Ducati, il y aura une hybridation, puis une évolution vers des véhicules entièrement électriques. Peut-être par catégorie".

Energica - Livia Cevolini

"Nous avons un grand avantage car nous avons 10 ans d'expérience et sommes en avance sur tout le monde. Nous ne faisons pas de compromis. Et donc nous allons continuer à faire le développement continu de l'électrique.

Nous voulons être ceux qui mettent la barre plus haut. Nous sommes heureux qu'ils augmentent leurs initiatives, car le marché est en pleine croissance et les chiffres projetés me rendent optimiste. Nous avons tous besoin de cette révolution électrique, même avec l'arrivée d'autres marques sur le marché.

Le tout sans sacrifier les performances, car tous ceux qui achètent des voitures et des motos de la Motor Valley savent que c'est l'excellence".

Galerie: Motor Valley Fest 2021