Tesla et Unplugged Performance triomphent dans la catégorie Exhibition.

Une Tesla Model S Plaid engagée par Unplugged Performance, nouveau préparateur officiel du constructeur électrique, a remporté l'édition 2021 de Pikes Peak dans la catégorie Exhibition. En raison des conditions météorologiques difficiles, la plus célèbre des courses de côte a vu sa distance être considérablement raccourcie cette année. Ainsi, le record absolu de 7'57"148 établi en 2018 par la Volkswagen I.D. R n'est pas tombé.

Malgré leur puissance phénoménale et leurs hautes performances, les véhicules électriques de Tesla ne sont pas conçus pour la compétition. Pourtant, cela n'empêche pas certains d'engager les modèles de Palo Alto dans de prestigieuses épreuves, à l'instar de la course de côte de Pikes Peak. Et pour l'édition 2021, Unplugged Performance a transformé la nouvelle Model S Plaid de 1020 ch en monstre de la route.

Confiée au pilote américain Randy Pobst, le modèle zéro émission a signé un meilleur temps de 6'57"220 et s'est imposé dans la catégorie Exhibition. Cette performance est doublement impressionnante car elle permet à la Model S de figurer dans le top 10 toutes catégories et toutes motorisations confondues ! Notons également que deux Model 3 édition 2018 et 2021 ont respectivement signé un temps de 11'41"162 et 8'16"778.

external_image

C'est une véritable réussite pour Tesla et l'équipe d'Unplugged Performance, qui ont prouvé que les modèles d'Elon Musk savaient aussi faire la course. Plus d'informations doivent encore être données, mais il semble que les batteries n'ont pas surchauffé malgré un fonctionnement au maximum de leur capacité pendant près de sept minutes et un freinage régénératif incessant.

La victoire à Pikes Peak ouvre également la porte à d'autres opportunités sur circuit fermé, comme une apparition de la Model S Plaid sur le Nürburgring, qui sait ?

 

L'an dernier, les efforts d'Unplugged Performance ne furent pas récompensés à leur juste valeur. La Model 3 engagée par le tuner avait connu un accident pendant les essais, ce qui avait impacté la performance et obligé les mécaniciens à faire des heures supplémentaires. Le même Randy Pobst avait terminé 21e au classement général et deuxième dans sa catégorie.