La marque japonaise a confirmé le fait que la future génération de Mazda MX-5 sera électrifiée.

C'est une information dont certains ce seraient bien passé. Après moult rumeurs autour de l'avenir de la Mazda MX-5 et beaucoup de questions autour des normes environnementales à venir, certains sentaient le vent tourner pour le roadster nippon. Et il se pourrait qu'ils aient eu le nez creux, puisque lors d'une conférence à laquelle a assisté Kenki Momota, journaliste pour le magazine Kuruma, les responsables de la marque en ont dit un peu plus.

Comme vous n'êtes peut-être pas sans le savoir, Mazda va peu à peu accélérer l'électrification de sa gamme, comme la majorité des constructeurs, avec 25 % de ses modèles qui seront zéro émission d'ici 2030. Cela peut paraître peu en comparaison des annonces d'autres marques, mais Mazda cultive sa différence par ses motorisations, souvent à contre-courant des tendances actuelles. Mais avec toutes les nouvelles normes, la marque japonaise n'a pas d'autres choix que de se soumettre également à l'électrification.

Essai Mazda MX-5 30ème Anniversaire

Et la Mazda MX-5 ne devrait pas échapper à la vague d'électrification qui s'apprête à déferler sur la gamme Mazda. Pour le moment, nous ne savons évidemment pas quel sera le moteur présent sous le capot de la future MX-5. Les responsables de la marque ont tenu tout de même à souligner que l'ADN de la MX-5 sera préservé, c'est-à-dire que nous devrions avoir le droit à une voiture toujours aussi fun à conduire, en particulier grâce à son agilité due en grande partie à sa légèreté. 

Toujours est-il que la légèreté ne rime pas souvent avec électrification, et même Lotus y est confronté. D'une manière générale, le terme "électrification" est très général et englobe bon nombre de modèles selon la politique des constructeurs. Chez Audi par exemple, même les moteurs micro-hybridés sont considérés comme électrifiés, alors qu'ils ne peuvent même pas évoluer ne serait-ce qu'un petit mètre en mode électrique.

Peut-être que Mazda aura recours à la micro-hybridation pour sa MX-5, comme c'est déjà le cas pour la Mazda3 notamment, ou bien à une version 100 % électrique, même si une telle variante pourrait avoir des conséquences fâcheuses en ce qui concerne le poids. Les responsables de la marque n'ont cependant ni confirmé ni infirmé l'arrivée d'une version 100 % électrique. En revanche, la Mazda-5 devrait échapper à la version hybride rechargeable, toute l'usine à gaz nécessaire pour ce genre de motorisation ne correspondrait pas à la philosophie de la voiture. 

Si la Mazda MX-5 se cantonne à de l'hybridation légère, la philosophie MX-5 sera préservée, puisque cette technologie n'engendre pas forcément une prise de masse très importante. D'ailleurs, la marque a aussi confirmé qu'on retrouvera bien un moteur thermique sous le capot de la future MX-5, un moteur thermique qui pourrait d'ailleurs être alimenté par un carburant de synthèse, une solution qui intéresse fortement Porsche également. Si une version 100 % électrique doit voir le jour, elle devrait donc partager le catalogue avec une version thermique. La future génération du roadster japonais n'est pas attendue avant 2023.