Et presque toutes les voitures dépassent leur autonomie WLTP !

La fédération automobile de Norvège, ou NAF (Norwegian Automotive Federation) vient de mener son second test géant concernant l'autonomie des voitures électriques. Ce sont pas moins de 21 autos électriques qui ont subi un test les menant de la batterie pleine, à la batterie complètement vide, jusqu'à devoir s'arrêter sur le bord de la route. De 100 % à 0 % de batterie. 

Le but de ce test grandeur nature n'est pas seulement de tester l'autonomie réelle de ces autos, mais également de voir à quel point l'autonomie WLTP, telle que présentée par les constructeurs automobiles, est pertinente ou pas. 

Voici ce que dit le communiqué de presse de la NAF : 

21 voitures électriques ont été conduites jusqu'à ce qu'elles tomben en panne, afin de mesurer leur autonomie réelle. Pour tester toutes les voitures de manière égale, les essais ont été menés sans préchauffement ni de la cabine, ni de la batterie.

Toutes les voitures ont été conduites sur les mêmes routes, le même jour, avec le même type de conduite, et les même réglages de climatisation. Le trajet passe de la ville à des routes de campagne et termine sur une autoroute limitée à 100 km/h. Toutes les voitures ont franchi au moins un col de montagne. Celles avec le plus d'autonomie sont allées jusqu'à deux cols.

Le test s'est concentré sur l'autonomie, la consommation et la rapidité de recharge. 

Galerie: NAF Test d'autonomie

Sur l'ensemble des véhicules présents dans ce test, seul le Hyundai Kona avait déjà été testé précédemment par l'organisation. Voici les 20 autres modèles :

Ford Mustang Mach-E (Long Range AWD et Long Range RWD), Tesla Model 3 (Autonomie Standard Plus et Grande Autonomie), Volkswagen ID.3 Pro S et ID.4, Skoda Enyaq, Polestar 2, Audi E-Tron GT, Hyundai Ioniq 5, Xpeng G3, BMW iX3, Mercedes-Benz EQA, Volvo XC40 Recharge, Citroën ë-C4, Opel Mokka-E, Fiat 500, Honda e et Mazda MX-30.

20% de plus d'autonomie pour le BMW iX3

Nous avons fait une galerie de photos ci-dessous où vous pourrez trouver tous les résultats. Mais nous allons nous focaliser sur les modèles qui ont le plus impressionnés la NAF. Et leur favorite semble avoir été la BMW iX3 qu'ils ont réussi à conduire sur 556,2 kilomètres avant la panne. Ce qui représente 20% de plus que l'autonomie WLTP annoncée, soit 106 km de plus. 

Galerie: NAF tests d'autonomie, résultats

D'ailleurs, la plupart des modèles testés a été au-delà de l'autonomie WLTP annoncée, pour 18 des 21 véhicules testés. Les trois modèles qui n'ont pas fait mieux sont la Polestar 2, la Citroen ë-C4 et le Xpeng G3 qui étaient respectivement 3, 5 et 12 km plus courts qu'annoncés par leur constructeur. Ce qui en soit n'a rien de mensonger non plus, d'autant plus qu'on le sait, le cycle WLTP, bien qu'étant plus précis que le NEDC qu'il remplace, est souvent plutôt optimiste et donne souvent des chiffres difficiles à atteindre dans la vie réelle. La preuve que non !

Les deux grandes gagnantes du test sont...

La Tesla Model 3 Grande Autonomie sort de l'étude grande gagnante avec, selon le test de la NAF, une panne intervenue au bout de 654,9 km ! 

Juste derrière on trouve la Ford Mustang Mach-E Long Range RWD (deux roues motrices) avec 617,9 km soit seulement 27 km de moins que la Tesla. À noter d'ailleurs que la Tesla testée était la version restylée avec 614 km d'autonomie annoncée (et non 580 km comme avant le restylage). 

Une réserve d'autonomie qui va bien au-delà de zéro

À noter enfin que toutes ces voitures électriques ont été vraiment poussées dans leurs derniers retranchements, bien au-delà même de ce que pouvait annoncer la voiture elle-même, c'est-à-dire bien après que le compteur affiche 0 km d'autonomie restante. D'ailleurs la NAF explique que le Mach-E comme le Model 3 affichaient 0 km aux environs de 600 km parcourus, mais ils ont continué à roulé sur de longs kilomètres (presque 60 pour la berline américaine !).