Il s'agit d'un problème concernant des boulons mal serrés au niveau des étriers de freins.

Les campagnes de rappel ne sont pas rares dans le monde de l'automobile. Régulièrement, les constructeurs doivent intervenir sur un ou plusieurs modèles, la plupart du temps concernant des pièces défectueuses. Dans la majorité des cas, ces rappels sont préventifs et concernent quelques milliers de véhicules, tout au plus. L'année dernière, il y a eu 353 campagnes de rappel, dont plus du tiers était pour la même raison, à savoir un risque d'incendie.

Le champion du rappel l'an dernier, ce fut incontestablement Mercedes, puisque la marque germanique a lancé 57 campagnes pour 27 véhicules. Cela s'explique en partie par le fait que le constructeur possède une très large gamme. Vient ensuite Peugeot, avec 28 rappels (sur 11 modèles) et à égalité Ford et Volkswagen, avec 24 rappels. Toyota occupe la cinquième position avec 22 campagnes.

Aujourd'hui, ce n'est pas l'une de ces marques qui lance un rappel, mais Tesla. Cette campagne concerne 5974 véhicules précisément, à savoir des Model 3 produites de 2019 à 2021, et des Model Y fabriqués de 2020 à 2021. Ce rappel concerne uniquement des modèles aux États-Unis.

"Les boulons fixant les étriers de freins pourraient se desserrer, les étriers pourraient se détacher et entrer en contact avec la jante de la roue", explique le document transmis par Tesla à l'agence de sécurité routière américaine (NHTSA). Cela pourrait alors "provoquer une perte de pression des pneus, augmentant ainsi le risque d'un accident", ajoute le document datant du 25 mai.

Tesla souligne qu'à sa connaissance, ce défaut potentiel n'a provoqué aucun accident ou blessure. Le groupe s'est rendu compte en décembre 2020 qu'une fixation manquait sur un étrier de frein d'un Model Y et a engagé une enquête interne pour voir si cela pouvait concerner plus de voitures. Tesla a depuis pris des mesures sur la chaîne d'assemblage pour éviter que cela ne se reproduise.