Cela concerne la moitié du réseau autoroutier du pays !

En France, Vinci Autoroutes gère 4500 kilomètres de voies, comprenant également les aires de services, soit près de la moitié du réseau autoroutier national. Ainsi, lorsque cette entreprise prend une décision, son impact est assez important pour les automobilistes.

Le gouvernement s'est fixé un objectif de neutralité carbone qu'il souhaite atteindre d'ici 2050. Moins de 30 ans nous séparent de cette échéance, il y a donc du pain sur la planche. C'est pourquoi le mois dernier, Vinci a dévoilé un plan ambitieux visant à promouvoir l'achat de véhicules électriques dans tout le pays et prévoit d'équiper la quasi-totalité de ses 180 aires d'autoroute de bornes de recharge électriques ultrarapides avant 2023.

Toutefois, Vinci ne part pas d'une feuille blanche. L'entreprise a commencé par mettre en place des bornes de 50 kW en 2014 avant d'augmenter progressivement leur nombre et leur puissance dans les années qui ont suivi. Aujourd'hui, une soixantaine de sites sont équipés des ces bornes de recharge, mises à disposition pour les quelques milliers d'automobilistes empruntant quotidiennement les autoroutes.

"Le réseau Vinci Autoroutes comporte à peu près 180 aires de services", explique Louis Du Pasquier, responsable du déploiement des bornes de ravitaillement pour voitures électriques. "Aujourd'hui, nous avons à peu près une soixantaine d'aires qui sont équipés d'infrastructures de recharge pour véhicules électriques. L'objectif de Vinci Autoroutes, c'est d'atteindre la quasi-totalité des aires de services équipées en bornes de recharge d'ici 2023."

"Vinci Autoroutes va également rendre les bornes plus facilement accessibles en s'appuyant sur les retours d'expérience des utilisateurs, mais aussi sur notre propre pratique des véhicules électriques de service. Nous allons par exemple refondre la signalétique sur les aires, installer un auvent, et rendre les bornes accessibles sans avoir à effectuer de manœuvre."

Mais qu'entend Vinci par "recharge ultrarapide" ? Tout dépendra du fournisseur mais Vinci vise 150 kW minimum. Certaines bornes Total sont en mesure d'offrir 175 kW, ce qui correspond à l'objectif fixé par Vinci. L'entreprise prévoit de collaborer avec plusieurs fournisseurs afin d'atteindre ses objectifs dans les délais annoncés.

De plus en plus d'entreprises cherchent à répondre aux préoccupations des automobilistes concernant le passage à l'électrique. En enlevant tous les désavantages liés à la mobilité zéro émission, dont les longs temps de recharge, attendons-nous à ce que de plus en plus de personnes cèdent au chant des sirènes vertes !