Une grande première pour un SUV électrique !

Le mois dernier, le marché automobile européen a connu une croissance de 261 % par rapport à avril 2020. Mais par rapport à avril 2019 (lorsque les effets néfastes de la pandémie n'avaient pas encore été abordés), il a clôturé à - 23 %. Avril 2021, pour faire court, a été le pire mois d'avril depuis 20 ans. 

Dans un panorama qui peine à voir des signes de reprise, les voitures électriques tirent une fois de plus leur épingle du jeu. Tout simplement parce que leur croissance est amplifiée par la contraction générale. Ainsi, les BEV (100 % électrique) et PHEV (hybride rechargeable) dans leur ensemble ont atteint une part de 15 % des ventes européennes en avril 2021, les véhicules électriques purs ayant augmenté de 338 % (71'500 unités) et les véhicules rechargeables ayant terminé le mois avec une hausse substantielle de 507 % (81'000 unités).

Galerie: Essai Volkswagen ID.4

La domination de Volkswagen

Au-delà des données, ce qui est intéressant, c'est de suivre l'évolution du marché de la voiture électrique. De nouveaux équilibres se créent dans la catégorie des véhicules à zéro émission, les clients appréciant davantage les SUV. Le VW ID.4 en tête, qui tire en fait Volkswagen vers le toit de l'Europe.

Le constructeur allemand est en tête du classement des ventes de voitures électriques sur les 26 marchés européens. La première place est occupée par l'ID.4 (disponible depuis peu en version GTX), tandis que la deuxième place est occupée par l'ID.3. C'est la première fois qu'un SUV monte sur la plus haute marche du podium des ventes de voitures zéro émission.

  • VW ID.4 : 7335
  • VW ID.3 : 5735
  • Renault Zoe : 4015
  • Peugeot e-208 : 3533
  • Hyundai Kona EV : 3383
  • Fiat 500 électrique : 3240
  • Kia e-Niro : 3150
  • VW e-up! : 2925
  • smart EQ fortwo : 2610
  • Nissan Leaf : 2394 

"Avec l'ID.4, une nouvelle ère pour les voitures électriques a commencé, une ère dans laquelle, comme pour les voitures diesel et à essence, les SUV et les crossovers vont prendre la tête" explique Felipe Munoz, analyste chez Jato Dynamics. Munoz en est certain : avec l'arrivée d'autres SUV à batterie, la catégorie dominera complètement le marché des véhicules électriques.

Volkswagen ID.4 GTX (2021)

Le rôle clé d'ID.4

Dès son lancement (et même avant, pour être honnête), Volkswagen avait déclaré que l'ID.4 jouerait un rôle majeur dans la transition énergétique de l'entreprise. Déjà parce que contrairement à l'ID.3 (dont une variante haute performance est à l'étude), celle-ci sera vendue dans le monde entier. Et puis l'ID.4 est un SUV. Et les SUV sont connus pour faire de gros chiffres.

Grâce à ses ID.3 et ID.4, VW a pris la tête des constructeurs en termes de nombre de voitures électriques vendues, avec une part de 34%. Si l'on considère l'ensemble de la gamme (y compris les modèles thermiques), la part de VW n'est que de 27%.

L'explication est simple : les voitures électriques grignotent la part des voitures thermiques. La Golf, par exemple, était la troisième voiture la plus vendue de toutes en avril 2021 (derrière les Peugeot 208 et 2008), mais elle était en baisse de 49 % par rapport au même mois en 2019. Alors qu'il représentait à lui seul 2,93 % de l'ensemble des enregistrements du marché en avril 2018, il n'en représente plus que 1,73 %.