Si vous aimez les véhicules électriques et avoir les cheveux au vent, cela devrait vous ravir.

La Mini Cooper SE est aujourd'hui le véhicule électrique le plus agréable à conduire disponible à un prix tout à fait raisonnable. Cependant, comme il n'existe qu'en version trois portes à toit rigide, on ne peut pas profiter de l'espace illimité qu'offre un cabriolet. Nous sommes donc heureux d'apprendre que cela devrait changer pour la prochaine génération de Mini !

Prévue pour 2025, cette génération sera toujours liée au modèle actuel et reposera sur une évolution de la plateforme UKL, utilisée pour toutes les Mini ainsi que toutes les BMW à traction avant. Si l'on se fie aux informations du journal allemand Auto Motor und Sport, la prochaine génération de Mini sera la dernière à proposer un moteur à combustion interne. D'ici 2030, toute la gamme du constructeur britannique sera 100% électrique.

Auto Motor und Sport souligne également qu'en Allemagne l'an passé, une Mini neuve sur cinq était une version cabriolet. Cela prouve qu'il existe une réelle demande pour les véhicules sans toit. Le fait de rendre cette Mini électrique ne fera qu'augmenter son niveau de désirabilité tout en constituant une offre unique : à ce jour, le seul cabriolet électrique sur le marché est la Fiat 500e, bien que la citadine ne soit pas complètement décapotable.

D'ici 2027, Mini s'attend à ce que plus de la moitié de ses véhicules vendus dans le monde soient entièrement électriques. La John Cooper Works GP devrait être le prochain modèle zéro émission du constructeur britannique. Prévue pour 2022, elle ne sera qu'une simple déclinaison électrique de la génération actuelle. D'autres nouveautés suivront, dont un nouveau Countryman électrique qui sera basé sur le futur BMW iX1. Mini s'attaquera aussi au marché chinois à travers l'assemblage de véhicules électriques, faisant suite à la joint venture entre BMW et le constructeur chinois Great Wall.